Programme culturel -Les cultures du monde se retrouvent au Festival de Martigues, du 21 au 28 juillet
Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Les cultures du monde se retrouvent au Festival de Martigues, du 21 au 28 juillet

Les adieux au canal Saint-Sébastien

• 21 juillet 2018⇒26 juillet 2018 •
Les cultures du monde se retrouvent au Festival de Martigues, du 21 au 28 juillet - Zibeline

Le Festival de Martigues, danses, Musiques et Voix du monde célèbre sa trentième et dernière édition.

Né un 4 août 1989 -symbole on ne peut plus fort que le choix de la date anniversaire de l’abolition des privilèges- à l’initiative de la Capouliero, le Festival de Martigues se destinait à dix années d’existence sourit Marc Péron, son président. Le succès fut tel que l’échéance fut largement dépassée, et 2018 fête les 30 ans ! Mais ces dernières années, la fréquentation baisse, insensiblement, poussant à réduire la jauge des spectacles payants, alors que les animations gratuites au village du festival continuent de faire le plein. Lassitude ? affaiblissement du pouvoir d’achat ? autres priorités ? le débat est vaste… Plutôt que de finir sur une faillite budgétaire, comme cela arrive à nombre de manifestations actuellement, l’équipe du festival a choisi de partir « la tête haute », sans dettes (la ville s’est d’ailleurs engagée à apurer les comptes si besoin était), et avec une qualité toujours irréprochable. Décision difficile, car elle entraîne le licenciement des deux emplois annuels de cette association atypique, cimentée par la passion, l’amitié, et dont l’organisation repose sur une foule de bénévoles (environ 600). La totalité des artistes est hébergée dans des familles d’accueil, ce qui est une rareté. Plus remarquable encore, 30 ans après les débuts, le « noyau fondateur » est toujours là, de même que la plupart des bénévoles. Si le terme « folklorique » attaché aux premières éditions a disparu, car trop fortement connoté, les cultures du monde n’ont cessé d’affluer à Martigues. Voyages lointains mis à la portée de chacun, découvertes passionnantes de formes, de sons, d’expressions, issus de cultures traditionnelles qui savent conjuguer passé et modernité, sur la scène magique du canal Saint-Sébastien. 

Une édition d’exception
Hommage à tous ceux qui ont soutenu le festival, le 30e anniversaire se veut un condensé de l’excellence, dédié autant aux formations de la région qu’à celles des confins du monde. Depuis la parade d’ouverture (21 juillet) au spectacle de clôture et au bal des « au revoir » (28 juillet), la ville de Martigues vivra encore au rythme des animations et spectacles. Reprenant l’accroche du premier festival de 1989, La Provence accueille le Monde, la soirée inaugurale, sera double avec, en première partie dirigé par Éric Breton, l’Orchestre Régional Avignon Provence qui interprètera des musiques composées et chantées par Guy Bonnet (et ses choristes), créateur de la Chanson du Festival. La Capouliero, le Ballet Folklorique de Martigues, fil rouge de la fête, sera complice de ces prémices musicales. Puis les moines de Shaolin, authentiques maîtres du Kung-fu, se livreront à d’acrobatiques évolutions et feront découvrir l’essence de leur art plurimillénaire. On retrouvera au fil des jours les ensembles d’arts et traditions populaires venus du monde entier : Ubuhle Be Afrika (Afrique du Sud), le Gran Ballet Argentino qui vient spécialement pour la soirée de clôture, Flor Ribeirinha (Brésil), Mata Ki Te Rangi pour le Chili (île de Pâques), Davlati (Géorgie), Bumbin Orn (Kalmoukie, enclave asiatique et bouddhiste aux bords de la Volga), Mexicanísimo (Mexique), le Théâtre de Danses de Kazan (Tatarstan), Zøgma, collectif de folklore urbain (Québec) pour sa création CUBE (ils nous avaient déjà époustouflés il y a trois avant avec Rapaillé), Live Culture (Afrique de l’Ouest), et bien sûr la Capouliero martégale. Siestes du bout du monde, ateliers, itinéraires musicaux, tables rondes, spécialités culinaires du monde, stage de chansons marseillaises avec Jean-Christophe Born, cinéma en plein air (Massalia Sound System, le film de C. Philibert) au Village du Festival, Festival des Enfants, cocktails de Folklore, sur la place Mirabeau, concerts dans la cour des Salins, stage de Samba à la salle du Grès, Grand Chambardement et son débarquement à Jonquières, une effervescence qu’il sera impossible d’oublier !
MARYVONNE COLOMBANI
Juin 2018

Festival de Martigues, danses, Musiques et Voix du monde
21 au 28 juillet
Divers lieux, Martigues
04 42 49 48 48 festivaldemartigues.fr

Photo : Gran Ballet Argentino © X-D.R