Les salles des musiques actuelles s'ouvrent à l'électro

L’électro s’acclimate aux Smac

Les salles des musiques actuelles s'ouvrent à l'électro - Zibeline

Lassés des clubs et des heures indues, les musiciens électroniques laissent parler leur musicalité dans les salles des musiques actuelles, loin du boum boum convenu.
La scène aurait parue incongrue il n’y a ne serait-ce qu’une poignée d’années : le producteur électronique Rone, sur la scène de La Philharmonie de Paris, entouré de musiciens émérites tels François Marry (François & the Atlas Mountains), le violoncelliste Gaspar Claus, le trio à cordes Vacarme, le guitariste Bryce Dessner (The National) et le batteur John Stanier (Battles). On ajoute à ce voyage électro l’auteur de science-fiction (marseillais et visionnaire !) Alain Damasio au micro. Ce récital collaboratif récompense un producteur qui a toujours privilégié la musicalité à la répétitivité du beat, trop consubstantielle à la culture DJ qui l’a pourtant vu naître. L’électronique symphonique du Parisien avait déjà été adoubée par Etienne Daho ou Jean-Michel Jarre et couronnée par un Olympia (en 2013 pour Tohu Bohu) : c’est aujourd’hui l’avènement d’une french touch qui touche finalement le grand public en profondeur et pas seulement pour ses hymnes disco. Et il est dit que le mouvement ne s’arrêtera pas : à l’instar de Rone qui avec son nouvel album Mirapolis explore de nouveaux territoires, de nombreux artistes, longtemps cantonnés au boom boom en discothèques, veulent s’affranchir du carcan de la musique club et élargir leur auditoire. Il le font comme Rone en adoptant des parti pris esthétiques forts (des lives audio/vidéo par exemple) ou en laissant libre cours à des humeurs plus climatiques ou parfois plus pop. Il en va ainsi pour les Américains Mount Kimbie (le 19 novembre au Cabaret Aléatoire à Marseille), l’Anglais Max Cooper ou le Français Møme qui avec son “tube” Aloha a obtenu une reconnaissance pour le genre décontracté et contemplatif dit chillwave (respectivement le 10 novembre et le 22 octobre à La Paloma à Nîmes). Ces registres plus lysergiques les rapprochent de l’esprit “concert” et s’adaptent mieux à des dates en SMAC. Les scènes des musiques actuelles sont en effet aujourd’hui très à l’écoute de ces registres pour attirer de nouveaux publics. C’est le cas pour la Soirée électro à La Garance (14 octobre à Cavaillon) et l’ambitieux plateau proposé en partenariat avec La Gare de Coustellet, entre écoute et dancefloor, avec la DJette Louisahhh, qui a émergé dans l’entourage du DJ et producteur français Brodinski et s’en émancipe aujourd’hui, Fabrizio Rat, pianiste issu de L’Ensemble Contemporain qui donne avec son instrument son interprétation du vocabulaire techno, finalement assez radicale, ou du producteur Electric Rescue qui, lui, n’a jamais failli dans sa foi en une techno porteuse d’une esthétique clairement underground.

Hervé Lucien
Octobre 2017

Rone sera aux Passagers du Zinc d’Avignon le 8 décembre

Au programme

9 octobre : Timber Timbre
Le rock laidback, sincèrement torturé, du trio montréalais retrouve des couleurs sur Sincerely Future Pollution, dernier album nourri de groove jamais entendu derrière la voix du flegmatique chanteur Taylor Kirk. Concert événement.
Rockstore, Montpellier 04 67 06 80 00 rockstore.fr

21 octobre : Youn Sun Nah
Elle sait effleurer les standards du jazz vocal comme My Favourite Things mais aussi avec She Moves On, son dernier album, reprendre Joni Mitchell, Jimi Hendrix et Paul Simon avec toujours autant de liberté. La Sud-coréenne Youn, qui a commencé sa carrière dans le lyrique est s’est révélée en France, peut tout tenter. Dans le cadre du Métropole Jazz Festival, avec Mathis Haug Trio à la Paloma, Nîmes 04 11 94 00 10 paloma-nimes.frjazz-festival.nimes-metropole.fr

26 octobre : Bassdrumbone
Ils se sont rencontrés en 1977 chez Anthony Braxton et depuis 40 ans imposent un trio inédit dont le nom donne la compo, avec l’assurance d’un son inimitable : Gerry Hemingway à la batterie, Mark Helias à la contrebasse, Ray Anderson au trombone. Date unique en France.
Ajmi Jazz ClubLa Gare de Coustellet, Avignon 04 90 86 08 61 jazzalajmi.com

Photographie : Louisahhh © Eric Traor