La Fête du livre organisée par Les Écritures Croisées du 16 au 20 octobre à Aix

Le voyage des perles d’ambre

• 16 octobre 2013⇒20 octobre 2013 •
Vérifier les jours off sur la période
La Fête du livre organisée par Les Écritures Croisées du 16 au 20 octobre à Aix - Zibeline

Les Écritures Croisées en cette année doublement anniversaire (trente ans depuis la place du collège des Prêcheurs, vingt ans depuis la Cité du Livre), nous convient à un grand voyage -si important qu’il s’orchestre sur deux ans, 2013 et 2014-. Le projet De la Baltique à la Méditerranée, Itinéraire de nos mémoires, se recentre avec MP13 sur le Sud avant d’entreprendre la remontée nordique (2014). À l’instar des perles d’ambre venues des contrées froides de l’Hyperborée, les mythes voyagent, circulent, nourrissent les imaginaires, s’enrichissent, se contaminent, le rameau d’or de Frazer tue Balder et permet à Énée de descendre dans les Enfers… La Fête du livre, concept totalement redéfini par Annie Terrier, leur infatigable organisatrice, accueille cette année des poètes, Gil Jouanard, poète voyageur, Dimitrios Kraniotis, poète danseur, Etel Adnan, poète, écrivain, peintre, l’écrivaine arabo-américaine la plus originale aujourd’hui -«je deviendrais éditeur pour elle» affirme Annie Terrier-, des romanciers, Vassilis Alexakis, Jean-Pierre Lefebvre. Gérard Meudal et Valérie Marin la Meslée animent les entretiens, les tables rondes. Par ce biais, la fête du livre devient celle de l’intime, voulue par Annie Terrier, dans ces moments de grâce où les auteurs effectuent une plongée en eux-mêmes et dans leur œuvre. Les lectures offrent une entrée de plein pied dans les œuvres parfois mal ou peu connues : lecture intégrale de Au cœur du cœur d’un autre pays de Etel Adnan par Alain Simon au Théâtre des Ateliers ; Le Turbot de Günter Grass (qui ne peut plus se déplacer), sera lu par Hanna Schygulla, accompagnée par le piano de Jean-Marie Senia ; Michael Lonsdale interprètera les pages des auteurs de la table ronde De la Baltique à la Méditerranée, et Sylvia Lipa Lacarrière offrira Les chemins de l’été grec de Jacques Lacarrière, voix si pertinente, si lucide, poétique et érudite de la Grèce, parrain des rencontres aux côtés de Michael Lonsdale qui lira ses textes lors de la soirée d’hommage qui lui est consacrée. Des photographies du mont Athos et de la Grèce de Lacarrière, souvent inédites, feront l’objet d’une exposition, parallèlement à celle d’Ernest Pignon Ernest qui évoque l’immense poète Mahmoud Darwich dans un parcours à Ramallah. Il n’est pas de fin au poème… Le cinéma aussi déclinera ce voyage entre le nord et le sud avec le film polyglotte de Manoel Olivera, Un film parlé, De l’autre côté de Fatih Aknin, entre Hambourg et la Turquie, Trois jours en Grèce de Jean-Daniel Pollet, itinéraire peuplé de rencontres, Le Faussaire de Schlöndorff, l’histoire de ce reporter envoyé à Beyrouth et qui refusera d’écrire sur ce qu’il y a vu. Ces journées précieuses s’achèvent par un concert où l’on entendra le oud et le superbe violon de Fouad Didi, le chant si rare de Martin Destrée, la guitare de Roberto Cassio. L’an prochain, la remontée vers la Baltique sera portée par Yves Bonnefoy…

MARYVONNE COLOMBANI

Octobre 2013

Fête du livre
du 16 au 20 octobre
Cité du Livre, Aix-en-Provence
www.citedulivre-aix.com

Photo : L’été grec @ J.Lacarrière