Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Spectacle partenaire

Le Sémaphore : ténacité de la culture à Port-de-Bouc

Le vivre ensemble du Sémaphore

Le Sémaphore : ténacité de la culture à Port-de-Bouc - Zibeline

Pierre Grafféo, directeur du Sémaphore, annonce d’emblée la couleur en qualifiant la nouvelle saison du théâtre de «Problème Commun». À l’heure où se pose la question de la place de la culture au sein de la réforme territoriale, il interpelle chacun pour que cette place, dans les politiques publiques, ne devienne pas qu’«une prestation qu’il faudrait fournir à des publics empêchés, spécifiques, éloignés», et ne soit pas qu’un pis-aller… Dans cette optique, et toujours fidèle à son engagement de mission de service public, Le Sémaphore poursuit cette saison encore les actions culturelles qu’il mène tout au long de l’année : avec la Cie L’Egrégore d’Ivan Romeuf qui animera l’ensemble des ateliers de pratique artistique ; la Cie Alcantara, accueillie pour Ruptures, spectacle joué en appartement et créé à partir de témoignages recueillis précédemment auprès d’habitants de la ville sur ce thème, en lien avec la médiathèque, dont Michel Bélier a écrit le texte ; le Théâtre de Cuisine dont la représentation de Je suis Macbeth sera agrémentée d’un «musée des objets ordinaires» conçu pour l’occasion par des habitants de Port-de-Bouc et exposé dans le hall du théâtre… et son partenariat avec les associations de la ville, centres sociaux et aérés, médiathèque, office de tourisme, collèges et lycées.

Parmi les temps forts de la programmation, notons l’effort significatif porté sur les spectacles «jeune public», petits et plus grands !, y compris cette année pendant les vacances scolaires, avec les Cies Lunatic, Tourneboulé, Les Loups masqués et le Weepers Circus. Et du théâtre, beaucoup, de répertoire : On ne badine pas avec l’amour de Musset joué par L’Attrape Théâtre, Le Conte d’hiver de Shakespeare revisité par l’Agence de Voyages Imaginaires, Hugo raccourci et mis en musique par la Cie Estrarre (Angelo, tyran de Padoue), et contemporain : le GRAT Théâtre de Jean-Louis Hourdin (qui avait inauguré le théâtre en 1989 !) qui mêle L’Île des esclaves de Marivaux à La Stratégie du choc de Naomi Klein ; le très actuel Occident de Rémi De Vos ; et le compagnon de toujours, Paul Fructus, qui s’attaque à la montée des périls. Sans oublier la musique (Trio Enrico Pieranunzi, Avishaï Cohen, Macompagnie et l’Ensemble 101), et l’humour (Sophia Aram) !

DOMINIQUE MARÇON
Septembre 2015

Photo : Le conte d’hiver, Agence de Voyages Imaginaires -c- Elian Bachini


Théâtre le Sémaphore
Centre Culturel
rue Turenne
13110 Port-de-Bouc
04 42 06 39 09
www.theatre-semaphore