Avignon accueille le Festival Régions en scène les 1er et 2 mars

Le temps des (re)découvertes

• 1 mars 2017⇒2 mars 2017 •
Avignon accueille le Festival Régions en scène les 1er et 2 mars - Zibeline

Emanation du Cercle de Midi -une des huit fédérations régionales (elle couvre Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse) du réseau Chaînon/FNTAV (Fédération des Nouveaux Territoires des Arts Vivants) qui « a pour objet de contribuer au développement culturel national et international en soutenant la création et la diffusion artistiques dans l’intérêt général »-, le Festival Régions en scène vise à soutenir l’émergence artistique sur les territoires, promeut la diffusion des artistes sélectionnés tout en étant un vivier de repérages de compagnies.

Après une itinérance dans les Bouches-du-Rhône l’an passé, il s’installe cette année à Avignon (les 1er et 2 mars).

C’est un marathon des plus agréables qui vous attend, les représentations se succédant à un rythme effréné sur ces deux jours, émaillées de repas (au restaurant La Manutention) et de deux « Goûter des créations », dont le but est de parler de projets en cours d’écriture, voire de recherche, de compagnies ou groupes musicaux implantés dans la Région Paca : le premier concerne le spectacle vivant (le 1er mars à 14h au Conservatoire du Grand Avignon), le second la musique (le 2 à 15h45 à l’Ajmi). Avant et après, place au théâtre et à la danse : avec la Cie aubagnaise Théâtre Désaccordé qui propose Ombul, un voyage pour les tout-petits aux confins de l’endormissement et du rêve ; la Cie marseillaise 7e ciel Zoom, qui dresse le portrait d’une mère-courage d’une bouleversante justesse ; la Cie marseillaise Item Da Capo, duo chorégraphique et théâtral qui fait se confondre danse et objets, musique classique et contemporaine ; la Cie bas-alpine Havin’Fun Mauvais rêves de bonheur, solo qui explore la langue des signes au travers de la danse hip hop ; la Cie corse Spirale T-Rex, qui s’empare avec humour de l’univers du travail avec un dinosaure impitoyable qui s’invite dans l’histoire ; avec Lamine Diagne Destination Tunisie pour un spectacle inspiré de contes accompagnés de chants des tisseuses berbères et des paysages sonores recueillis par la Cie L’Omnibus, suivi d’une exposition ludique qui propose de s’interroger sur le sens ou le son d’une image.

La musique n’est pas en reste, et la première journée se termine avec un plateau fourni ! Trois groupes se succèdent, dans des répertoires très différents : Berline dans un spectacle de reprises de chansons françaises (Brel, Brassens, Piaf, Gainsbourg…) sur des arrangements de Louis Winsberg, les Grandes Mothers dans un duo de contrebasses et voix à la croisée du rock acoustique et de la chanson folk, et L’Anima Lotta qui dépeint la Sicile en métissant les styles, entre Taraf de Haïdouks et les Pink Floyd. Pour clôturer la manifestation, Bone (Yann Engelbrecht) offre sa « tasse de textes » léchés, en bon bousculeur des mots qu’il est !

Enfin, programmé hors sélection, le spectacle Trait d’union de la Cie belge Trou de Ver aborde, avec humour, le thème du divorce et les dommages collatéraux qu’il inflige à un jeune adolescent devenu obèse…

DOMINIQUE MARÇON
Février 2017

Régions en scène
1er & 2 mars
Divers lieux, Avignon
cercledemidi.com

Photo : Zoom -c- Raphaël Arnaud