Dansem, du 15 novembre au 3 décembre à Arles, Aix, Marseille, Vitrolles

Le sens des découvertes

• 15 novembre 2016⇒3 décembre 2016 •
Vérifier les jours off sur la période
Dansem, du 15 novembre au 3 décembre à Arles, Aix, Marseille, Vitrolles - Zibeline

Depuis 19 éditions, Dansem nous fait découvrir la danse contemporaine en Méditerranée. Une programmation qui ne manque ni d’ambition, ni de flair…

Cristiano Carpanini et son Officina officient à Marseille et parviennent depuis bientôt 20 ans à dénicher, produire et diffuser des chorégraphes méditerranéens méconnus, leur offrant un tremplin souvent décisif. Attentif aux créateurs de la région, de l’arc méditerranéen et des autres rives, le travail de production de l’Officina est précieux pour donner une visibilité, et les moyens de créer, à des chorégraphes qu’il faut avoir le talent de découvrir et de soutenir. En particulier aux femmes, qui peinent davantage encore à s’exprimer dans l’espace méditerranéen.

On retrouve cette année par exemple Nacera Belaza et Bouchra Ouizguen, qui furent à Dansem bien avant d’éclater sur la scène internationale, Christine Fricker, Manon Avram et Georges Appaix, acteurs régionaux que l’Officina soutient avec régularité, et encore Mathilde Monfreux, Danya Hammoud, Francesca Foscarini, Radouan Mriziga… Tous sont déjà, il y a longtemps ou récemment, passés par Dansem. Tous proposent une danse, ou des installations, qui parlent de leur rapport au monde, dans la lenteur ou la saturation, la transe ou le discours, l’introspection ou la révolte. Peu d’abstraction ou de danse conceptuelle à Dansem, mais une urgence à exprimer la vitalité, la recherche ou la douleur.

Rayonnant sur le territoire (Marseille, Aix, Arles et Vitrolles), tissant des liens avec les lieux qui cofinancent les spectacles (Montevidéo, la Friche, le théâtre d’Arles, le Pavillon Noir, la ville de Vitrolles…) et travaillant à faire émerger les créateurs de Méditerranée, l’Officina est essentiellement financée par la Région, et parvient malgré quelques coupes budgétaires à maintenir une programmation riche, curieuse et de qualité. Elle alliera dorénavant ses forces avec Komm’n’act, structure de production qui comme elle soutient la création contemporaine et la diffuse lors du Festival Parallèle. Une belle alliance, dans un esprit de partage et la volonté de maintenir une activité de production et d’accueil à l’année, avec deux temps forts de monstration lors des deux festivals.

Pour l’heure, quelques rendez vous à ne pas manquer du 15 novembre au 3 décembre : les Aïtas de Bouchra Ouizguen, danseuses et chanteuses berbères aux corps épanouis et à l’énergie joyeuse. Appaix qui reprend son Protocole de conversation ; Alma Söderberg et ses « petits riens » musicaux, les constructions de Radouan Mriziga… et puis l’installation de Manon Avram, la discussion avec Fabien Jannelle, et la projection de Un paese di Calabria, le film de Shu Aiello sur ce village Calabrais qui s’est reconstruit en accueillant les des migrants… Et puis la fête électro, le 2 décembre, parce que la danse c’est aussi cela !

AGNÈS FRESCHEL
Octobre 2016

Dansem
15 novembre au 3 décembre
Arles, Aix, Marseille, Vitrolles
04 91 55 68 06
www.dansem.org

Photo : Ottof, Bouchra Ouizguen -c- Margot Valeur