Spectacle annulé suite à l'annonce du reconfinement

Le retour des tablaos

• 30 octobre 2020⇒31 octobre 2020 •
Spectacle annulé suite à l'annonce du reconfinement - Zibeline

Juan Fernandez et Ana Perez sont les premiers invités de la nouvelle saison

Imperturbable optimiste, Maria Perez commençait à trouver le temps long. Après sept mois de fermeture et l’annulation au printemps du tout jeune festival Flamenco Azul, la fondatrice du centre Solea retrouve le sel de sa vie consacrée au flamenco. La mythique salle-école marseillaise de la rue Sainte peut enfin lancer sa saison. Bien entendu, il a fallu s’adapter aux nouvelles restrictions horaires liées au couvre-feu en fixant le spectacle à 18 heures et respecter plus que jamais l’ensemble des consignes sanitaires en vigueur. Qu’importe, le duende n’a pas peur des masques et les artistes invités pour ces premières dates ont un caractère bien trempé, à l’image de la directrice du lieu. À l’affiche : Juan Fernandez et Ana Perez. Le premier, bien qu’originaire de Cadix, offre pourtant le style élégant et racé de Séville dont il s’est approprié l’authenticité et la profondeur de la danse. Lauréat de nombreux concours et habitué à parcourir les scènes du monde entier, il connaît et apprécie l’esprit de sincérité de Solea et la ferveur de ses aficionados. Car Juan Fernandez ne cherche pas la séduction facile mais le partage des émotions véridiques et enracinées qui font l’âme du flamenco. L’aura et la maturité d’Ana Perez impactent le public dès qu’il la voit. Cette Marseillaise enfile dès l’âge de trois ans ses premières chaussures de flamenco et c’est à Séville qu’elle forge sa personnalité de danseuse, qu’elle se fait remarquer et qu’elle évolue au contact des artistes qui font la renommée de la capitale andalouse. En se tournant vers une approche plus contemporaine de son art -elle travaille notamment avec Michel Kelemenis-, Ana Perez donne une nouvelle dimension à sa carrière internationale. Celle qui assume et explore sa double culture hispano-capverdienne crée un langage chorégraphique personnel en harmonie avec la jeune génération imprégnée de métissage culturel.

La jauge étant limitée à 60 personnes, il est fortement recommandé de réserver.

LUDOVIC TOMAS
Octobre 2020

30 et 31 octobre, Centre Solea, Marseille
06 14 55 54 55 centresolea.org

Photo Ana Perez ©Juan Conca