Le Pointu festival, du 5 au 7 juillet sur la Presqu’île du Gaou, à la Corniche des Îles et à Six-Fours-les-Plages

Le Pointu sur mesure

• 5 juillet 2019⇒7 juillet 2019 •
Le Pointu festival, du 5 au 7 juillet sur la Presqu’île du Gaou, à la Corniche des Îles et à Six-Fours-les-Plages - Zibeline

La presqu’île du Gaou permet cette année encore au Pointu festival de jeter l’ancre, avec à son bord un équipage indie qui connaît la manœuvre.

Cinquième bougie soufflée, le Pointu Festival s’impose définitivement comme la valeur sûre des amoureux des scènes rock et indie dans le sud-est. À la manière d’un bastion résistant à la tempête électro, le Pointu se démarque avec une identité musicale forte en dénichant des artistes guère croisés sur nos côtes méditerranéennes. Les aficionados de l’indé’ se régaleront cette année avec une programmation léchée répartie sur trois jours. Dans le cadre brut de l’île du Gaou, le festival maintient sa volonté de rester à taille humaine. L’entrée gratuite est toujours de mise, avec une nouveauté 2019 : 2 pass à 10 et 20 euros pour jouir du spectacle avec quelque confort supplémentaire.

On commence (5 juillet) dans la bonne humeur avec la synthpop dansante et colorée de Hot Chip. Un moment d’euphorie joyeuse avant de se faire rouler dessus par les décibels et les riffs féroces de Slaves. L’énergie punk est toujours la même, le duo a sorti l’an dernier l’abrasif Acts Of Fear And Love, un 3e album en mode coup de pied énervé dans la fourmilière Britpop. On reprend son souffle en écoutant le chagrin d’amour de la douce Julia Jacklin, perle folk et mélancolique. La soirée se termine sur la dream pop enveloppante et vaporeuse d’Amber Bain, aka The Japanese House.

Reprise des concerts le lendemain avec les mythiques Melvins, métal machine qui carbure au grunge et au stoner avec une efficacité toujours aussi admirable depuis 1987. Après quoi, l’indie rock sombre de The Twilight Sad prendra la relève, suivie de la folk élégante et lumineuse du new-yorkais Steve Gunn. Dernier concert du samedi sous des auspices pop-psychédéliques avec Penelope Isles.

Le dernier jour du Pointu n’est pas en reste, la présence de l’iconique groupe post-rock Mogwai est un événement en soi. Morceaux instrumentaux, atmosphériques ou épiques : les écossais transforme le Gaou en cathédrale sonore de l’ambient. On finit sur des notes violentes, avec le punk hardcore de Converge, le noise rock de Metz et le garage lo-fi maléfique de J.C. Satàn, histoire de repartir chez soi les oreilles pleines.

ELLORA POSSENTI
Juin 2019

Le Pointu festival
5 au 7 juillet
Presqu’île du Gaou, Corniche des Îles, Six-Fours-les-Plages
pointufestival.fr

Photo : Penelope Isles © DR