Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Les Journées européennes du patrimoine, les 15 et 16 septembre

Le patrimoine, loin d’être en Bern(e)

• 15 septembre 2018⇒16 septembre 2018 •
Les Journées européennes du patrimoine, les 15 et 16 septembre - Zibeline

Elle est l’une des manifestations institutionnelles à la longévité rare et dont le succès ne se dément pas. Initiées par la France en 1984 sous le ministère Lang, les journées portes ouvertes des monuments historiques du patrimoine, fixées au troisième dimanche de septembre, sont devenues les Journées européennes du patrimoine, sous l’impulsion du Conseil de l’Europe en 1991, et sont célébrées, aujourd’hui, dans une cinquantaine de pays dont certains en dehors des frontières du continent. Pour la petite histoire, Valéry Giscard d’Estaing revendique la paternité de l’événement, affirmant les avoir organisées dès 1980, année du patrimoine déclarée par son gouvernement, trois ans après les premières portes ouvertes au Palais de l’Elysée qu’il avait lui-même inaugurées.

Pour cette 35e édition, quelque 17 000 monuments ouvrent leurs portes et proposent plus de 26 000 animations à travers l’hexagone. Des manifestations souvent gratuites, ou à prix réduit, pour découvrir des sites et édifices parfois fermés au public.

Depuis 1995, un thème est proposé. En cette année 2018 déclarée « année européenne du patrimoine culturel » -cela ne pouvait mieux tomber-, il s’agit de « l’art du partage ». Une édition « forte en symbole », selon la ministre de la Culture Françoise Nyssen, qui souligne la concordance avec le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale et donc « l’occasion d’interroger ce qui nous rassemble, ce qui nous relie ».

« Partager le patrimoine entre Européens, c’est permettre aux citoyens de mieux comprendre ce qui les rapproche en partageant des valeurs communes historiques et esthétiques dépassant les rivalités et les irrédentismes identitaires », lit-on sur le site Internet du ministère. De quoi s’interroger sur le sens profond du terme « entre Européens ».

En 2017 et 2016, plus de 12 millions de visiteurs participent à l’initiative. Au niveau européen, 30 millions de personnes se rendent dans 50 000 monuments. Si le gouvernement voit dans cet engouement pour un patrimoine culturel et historique commun « un magnifique symbole de cohésion nationale », il serait sans doute pertinent de connaître un peu plus en détail l’intérêt et l’attachement que semble manifester le public à cette occasion. Et par-dessus tout, si le phénomène touche réellement l’ensemble des catégories de la population.

Cette édition voit l’apparition d’une opération pour le moins étonnante : le Loto du patrimoine, organisé par la Française des Jeux à l’initiative de Stéphane Bern. Né du souhait de Françoise Nyssen d’« appuyer la restauration du patrimoine en péril », ses recettes seront destinées à la restauration de 251 sites sélectionnés comme prioritaires. Une conception inquiétante du financement public. À moins que ce ne soit la définition gouvernementale de ce fameux « art du partage »…

À noter, pour l’année prochaine : les Journées seront décalées d’une semaine et auront lieu les 21 et 22 septembre.

LUDOVIC TOMAS
Septembre 2018

Journées européennes du patrimoine
15 & 16 septembre
https://journeesdupatrimoine.culture.gouv.fr/

Retrouvez ici notre sélection des Journées du Patrimoine dans la ville de Marseille et en Pays d’Aix