3e édition du festival littéraire Oh les beaux jours ! à Marseille, qui s'annonce trépidante

Le partage du livre

• 28 mai 2019⇒2 juin 2019 •
3e édition du festival littéraire Oh les beaux jours ! à Marseille, qui s'annonce trépidante - Zibeline

Les intermittences de la volonté politique ont en 40 ans transformé Marseille, ville peuplée d’auteurs, chère aux artistes et aux poètes, en un désert aux rares oasis vouées à la lecture. Mais Marseille a enfin, depuis 3 ans, son festival littéraire. Exemplaire, enthousiasmant, cherchant les « frictions » à l’image de la ville qui a toujours su que littéraire et populaire rimaient sacrément bien, pour peu qu’on y travaille.

Par quel miracle et quelle abnégation Nadia Champesme et Fabienne Pavia, co-directrices, ainsi que leur équipe, parviennent à concocter un si beau festival si mal doté par ses financeurs publics ? Car 96 auteurs sont invités, pour 62 rencontres, lectures et concerts  dans 5 lieux, avec 8 créations, une politique tarifaire très attrayante… et des ateliers menés à l’année auprès de 900 participants !

Au programme

Il y a des stars, de la pensée, des auteurs jeunes ou confirmés, et un rapport avec Marseille qui s’intensifie et se pense. Parmi les stars Maryse Condé ou Alain Damasio, Patrick Boucheron, Daniel Pennac, Enki Bilal, Mehdi Charef, Philippe Descola et même Arthur H ou Jamy Gourmaud. Car il est question aussi d’histoire et de sciences, même si le roman rassemble le gros des troupes avec Alice Zeniter, Bertrand Belin, Lisa Ginzburg, Lydie Salvayre, Arnaud Cathrine, Delphine de Vigan

Si on est heureux de retrouver tous ces auteurs à Marseille, comme dans les autres festivals littéraires, la présence de Claudine Galéa -qui a publié un très joli roman sur son enfance marseillaise-, de Christian Garcin ou de Kamel Khélif donnent une couleur différente à ces beaux jours qui regardent vers la mer, l’enfance, la traduction, le voyage…

Car si les rencontres et les « lectures augmentées » de musique ou d’archives fondent l’essentiel du programme, les spectacles proposent des formes inventives qui s’annoncent passionnantes : le concert dessiné qui connait un succès mérité dessinera l’œuvre de Poe, Simon Abkarian et Ibrahim Maalouf feront entendre la vie de Panaït Istrati (mise en scène Julie Kretzschmar), des comédiens fous donneront corps à la course folle de Fabcaro (Zaï Zaï Zaï Zaï). On retrouvera avec bonheur une forme découverte en septembre à Manosque, où trois comédiens surdoués rejouent les grands entretiens littéraires de Sagan ou Simenon, Gary ou Charles-Roux… rendant hommage à la fois à ces grands auteurs, et à une télévision publique qui savait leur faire une place.

Et parmi toutes ces formes, une découverte : Stefano Massini a écrit un roman en vers libre, énorme et fabuleux, autour des Frères Lehman, de leur famille, de 1845 jusqu’à la crise des subprimes : un récit haletant et poétique sur la transformation du capitalisme industriel en capitalisme financier puis en bulle spéculative.

AGNÈS FRESCHEL
Mai 2019

Retrouvez sur journalzibeline.fr les critiques des romans de Valérie Manteau, Claudine Galéa, Chloé Korman, Arnaud Cathrine, Delphine de Vigan, Silvia Avallone, Léonor de Récondo, Véronique Ovaldé, Marie-Hélène Lafon, Joy Sorman, Nicolas Mathieu et Sarah Chiche qui seront présents durant Oh les Beaux jours !

Oh les beaux jours !
28 mai au 2 juin
Divers lieux, Marseille
ohlesbeauxjours.fr

Photo : CC0