Gardanne fête le cinéma en automne

Le monde réinvestit les salles

• 16 octobre 2020⇒25 octobre 2020 •
Gardanne fête le cinéma en automne - Zibeline

La 32ème édition du Festival d’automne de Gardanne, comme toutes les manifestations culturelles actuellement, souffre de la crise, mais a réussi à se maintenir et à présenter une programmation comptant avant-premières, rencontres avec des réalisateurs, prix du public, films du répertoire, sélections Cannes 2020, productions jeunesse… Bref, un condensé d’émotions, d’analyses, d’images, de découvertes, de sens, fidèles à l’esprit de cette belle et dense manifestation. La plupart des films seront donnés simultanément dans les deux salles du Cinéma 3 Casino afin de multiplier par deux les possibilités d’accueil du public (puisque les spectateurs doivent être éloignés d’un siège entre eux). Anaïs Rinaldi poursuit avec talent et discernement son œuvre de programmatrice, secondée de Jimi Andréani et Jean-Paul Enna, de l’équipe du cinéma et des bénévoles. Le nombre de séances diminue, zone rouge oblige, et les croisements entre spectateurs seront évités, la billetterie ouvrira plus tôt, et il n’y aura pas de carnet cette année, mais le site du cinéma 3 Casino donnera horaires et programme.

En ouverture, le premier long-métrage de Just Philippot (qui se pliera au jeu des questions avec le public), La Nuée, entre thriller et film de genre, évoque le destin d’une mère de famille célibataire qui élève, afin de sauver sa ferme de la faillite, des sauterelles comestibles. Adaptation fabuleuse du livre de Sorj Chalandon, Profession du père, le film de Jean-Pierre Améris met en scène Benoît Poelvoorde, père violent et mythomane décidé à monter une armée destinée à tuer le Général de Gaulle. Des personnages apparaissent, Gagarine par Fanny Liatard et Jérémy Trouilh, Billie Holiday dans Billie de James Erskine, Calamity Jane avec Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé… Les échos du monde entrent sur le grand écran, que ce soit avec Pluie noire de Shôhei Imamura, qui rappelle Hiroshima, ADN de Maïwenn, la problématique des origines, Un pays qui se tient sage de David Dufresne, la violence d’État… Approches et registres se mêlent, accordent esthétiques et propos. Comme naturellement, le titre Un Triomphe s’impose en clôture, en présence de son réalisateur, Emmanuel Courcol. Ce film, (Sélection Officielle Cannes 2020) livre le récit d’histoire vraie : un acteur en difficulté accepte d’animer un atelier théâtre en prison, le talent des participants le surprend, en découle une superbe aventure humaine.

MARYVONNE COLOMBANI
Septembre 2020

16 au 25 octobre
Cinéma 3 Casino, Gardanne
cinema3casino.fr

Photographie : (Gardanne) Un triomphe © Duchili.jpg

Cinéma 3 Casino
11 Cours Forbin
13120 Gardanne
04 42 51 44 93
http://www.cinema-gardanne.com