Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

La 31e édition du Printemps du livre de Cassis fête la littérature du 30 mai au 2 juin

Le livre vibre à Cassis

• 30 mai 2019⇒2 juin 2019 •
La 31e édition du Printemps du livre de Cassis fête la littérature du 30 mai au 2 juin - Zibeline

Depuis 31 ans le Printemps du livre de Cassis, créé par Danielle Milon (en 1986, elle était alors adjointe à la culture), met l’écriture à l’honneur, donne « à comprendre l’acte d’écrire » en permettant de belles rencontres -débats, discussions, partages- entre lecteur.rice.s et auteur.e.s, amenant ces dernier.e.s à dévoiler parfois leur processus d’écriture, intimes et précieuses révélations. Et avec un thème aussi riche que « Liberté, liberté chérie », on peut s’attendre à des échanges nourris !

Animées par Patrick Poivre D’Arvor (parrain de la manifestation depuis de nombreuses années) et Marc Fourny, les rencontres littéraires se concentrent durant les trois après-midis (31 mai au 2 juin, à 15h, 16h15 et 17h30), précédées d’un accueil en musique avec le groupe de jazz Le Trio Tenderly, dans le cadre enchanteur de l’amphithéâtre de la Fondation Camargo, face à la mer et au phare du port de plaisance.

Au programme des réjouissances, Tahar Ben Jelloun (L’Insomnie, Gallimard), Serge Joncour (Chien loup, Flammarion), Alexandre Jardin (Double cœur, Grasset), Vanessa Schneider (Tu t’appelais Maria, Grasset), Pierre Palmade (Dites à mon père que je suis célèbre, Harper Collins) ; Cali (Cavale ça veut dire s’échapper, Cherche Midi), Arnaud Le Guern (Une jeunesse en fuite, Éditions du Rocher), Pierre Ducrozet (L’invention des corps, Actes Sud), Elizabeth Tchoungui (Le jour où tu es né une deuxième fois, Flammarion), Éric-Emmanuel Schmitt (Félix et la source invisible, Albin Michel), Laurent Seksik (Un fils obéissant, Flammarion) ; Jean-Jacques Annaud (Une vie de cinéma, Grasset), Ollivier Pourriol (Facile, Michel Lafon), Serge Moati (Il était une fois Israël, Fayard), Luciano Melis (L’Arbre philosophe, Presses du Chatelet), Rudy Ricciotti (L’exil de la beauté, Ed. Textuel).

À la littérature se lie aussi le cinéma, avec un hommage à Régis Wargnier ; il est en effet reçu pour son premier roman Les prix d’excellence (Grasset), et pour quatre des films qu’il a réalisés, au Centre culturel de Cassis : La ligne droite, Est-Ouest, Man to Man et Le temps des aveux.

Enfin, les arts plastiques seront aussi au menu, avec l’exposition du peintre allemand Jan Peter Tripp, Au commencement était le verbe…, dans les salles voûtées de la mairie (30 mai au 10 juin).

Terminons par une information des plus sympathiques : l’entrée est libre et gratuite pour toutes les rencontres !

DOMINIQUE MARÇON
Mai 2019

Printemps du livre de Cassis
30 mai au 2 juin
Divers lieux, Cassis
printempsdulivre.fr

Photo : c Fernando Ferreira