Vu par Zibeline

Exposition L'opéra en coulisse d'Olivier Pastor à la Maison de la Photographie de Toulon

Le fantôme de l’opéra

Vérifier les jours off sur la période
Exposition L'opéra en coulisse d'Olivier Pastor à la  Maison de la Photographie de Toulon - Zibeline

Derrière les portes de l’Opéra de Toulon, tout un petit monde s’agite : chef d’orchestre, chanteurs et musiciens habitués à la pleine lumière, sans oublier les «hommes» de l’ombre : éclairagistes, maquilleuses, costumières, régisseurs auxquels le photographe Olivier Pastor donne un visage. Grâce à lui on descend dans la fosse, on pénètre dans les loges, on monte sur scène ! Après avoir longtemps côtoyé l’univers de la mode à Paris, Olivier Pastor s’est installé dans le sud pour travailler en indépendant ; aujourd’hui il revendique la pratique d’une photographie humaniste : «Ce que j’aime, c’est travailler avec les gens.» Dans ses clichés d’allure banale, on sent son attachement aux êtres qu’il capte dans leur quotidien -fût-il magique aux yeux des spectateurs- et sa proximité est bien réelle, au point que son Pentax K7 passe inaperçu dans le bouillonnement de l’institution. Séances d’essayage, raccords maquillage, vocalises, réglages des poursuites, ultimes répétitions… on entendrait presque les couloirs bruisser du taffetas froissé, résonner des accords de la violoniste, seule dans la coursive… Les petites mains et les chevilles ouvrières du grand spectacle sont traquées au même titre que les têtes d’affiche : toute l’empathie d’Olivier Pastor pour ses modèles est là. Mais ces quelques morceaux choisis de la vie de l’opéra ont une faille car s’ils éclairent le public sur l’envers du décor, ils manquent de souffle. Sans véritable point de vue plastique ou documentaire, son travail reste celui d’un «témoin privilégié».

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

Mars 2013

L’opéra en coulisse
jusqu’au 13 avril
Maison de la Photographie, Toulon
04 94 93 07 59
www.toulon.com