Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

"Des cirques indisciplinés", du 3 au 13 octobre à Arles, Saint-Rémy et Maussane-les-Alpilles

Le cirque se narre

• 3 octobre 2018⇒13 octobre 2018 •

Le Théâtre d’Arles ouvre la saison avec Des cirques indisciplinés, 6e édition de ce temps fort dédié au cirque d’auteur.

Scène conventionnée Art création – nouvelles écritures, le Théâtre d’Arles fait la part belle à des formes circassiennes qui croisent les disciplines, et proposent des univers narratifs et intimistes empruntant les codes du théâtre, de la danse, voire de l’art contemporain.

C’est d’ailleurs avec l’installation immersive Mirages & Miracles des artistes Claire Bardainne et Adrien Mondot (accueillie en partenariat avec ON – Octobre Numérique) que débute le temps fort. Véritable parcours poétique, l’exposition propose une expérience unique : muni de tablettes ou d’un casque de réalité virtuelle, le spectateur crée son propre spectacle. Au cœur de dessins à l’encre et sur des cailloux savamment disposés, des apparitions fugaces, silhouettes dansantes ou formes mouvantes s’évadent et prennent vie. Entre le réel et le virtuel s’impose le merveilleux, par la magie des arts numériques qui engagent toutes nos perceptions.

C’est sur fauteuil à bascule (signification du mot Inquiétude, titre du spectacle, qui était le nom donné à ce meuble en France au XIXe siècle) que l’acrobate colombien Edward Aleman cherchera un fragile point d’équilibre. Sur cet accessoire, véritable partenaire de jeu, il ravive au gré des balancements et acrobaties ses souvenirs, de ses racines colombiennes à sa vie d’adulte exilé. Et c’est avec le cofondateur de leur compagnie El Nucleo, Wilmer Marquez, qu’Edward Aleman a poursuivi son travail sur le thème de l’identité ; avec quatre autres acrobates, danseurs, voltigeurs comme eux colombiens et exilés. Somos questionne le sens de la communauté, du partage et de l’entraide, dans un spectacle physique fait de numéros époustouflants reposant sur la confiance et la fraternité. Nous sommes, proclament-ils, telle une entité unie et profondément humaine.

Quel environnement hostile que celui dans lequel évoluent les cinq interprètes du Galactik Ensemble ! Car les objets semblent leur avoir déclaré la guerre, tombant des cintres de façon brutale et aléatoire : sacs de farine, boulons, chaises, balles de tennis, tout y passe et, surtout, tout semble pouvoir arriver sans crier gare. Se met alors en place une chorégraphie millimétrée, qui fait de l’esquive un mouvement virtuose, élégant, et époustouflant. Des corps en alerte qui nous rappellent habilement les embûches évitables qui parsèment nos vies !

À l’Alpilium de Saint-Rémy-de-Provence, deux clowns bouffons tenteront de rétablir le silence au sein du brouhaha incessant qui nous entoure. Ouïe – Le sens du son nous fait tendre l’oreille en direction de la quête musicale de Ludor Citrik et Le Pollu (Cédric Paga et Camille Perrin), alliés dans cette quête insensée d’un monde moins stérile, moins abrutissant. Enfin, pour ceux qui ne les auraient pas encore découvert, la Mondiale générale sera à Maussane-les-Alpilles avec Sabordage !, spectacle pour quatre acrobates et beaucoup de bastaings (poutres de bois) de différentes tailles, dans un jeu d’équilibre qui n’est pas sans rappeler celui du monde qui nous entoure. Compagnons de route du théâtre depuis de nombreuse années (ils y ont créé Le Gros Sabordage en 2017, notamment), ils recréent (après une résidence de recherche) ce spectacle avec une nouvelle distribution des rôles.

DOMINIQUE MARÇON
Octobre 2018

Photo : Optraken, Galactik Ensemble -c- N. Martinez

Des cirques indisciplinés
3 au 13 octobre
Divers lieux, Arles, Saint-Rémy, Maussane-les-Alpilles
04 90 52 51 51
theatre-arles.com


Théâtre d’Arles
43 rue Jean Granaud
13200 Arles
04 90 52 51 55
www.theatre-arles.com