Journal Zibeline - bannière pub

Ciné Festival en Pays de Fayence, du 13 au 18 novembre

Le ciné à Fayence, c’est du solide

• 13 novembre 2018⇒18 novembre 2018 •
Ciné Festival en Pays de Fayence, du 13 au 18 novembre - Zibeline

Fayence et sa région sont placés sous de bonnes étoiles : son Ciné Festival est agréé par l’Éducation Nationale pour sa dimension pédagogique, puisqu’il convie les collégiens à participer au Jury qui décerne la Cigale d’or à l’un des dix films en compétition, et accueille aussi le Prix Lux, décerné par le Parlement européen à l’un des trois films finalistes de sa propre sélection.

Le 14 novembre à Strasbourg sera dévoilé le lauréat élu par les députés européens ; dès les deux jours suivants, les trois films seront projetés à Ciné Festival, suivis de débat avec des membres du Parlement européen. Les films sont choisis pour leur qualité d’illustration des cultures du vieux continent, ses enjeux, ses sensibilités. Cette année, L’envers d’une histoire (documentaire de Mila Turajic sur le passé récent de la Serbie), Styx, de Wolfgang Fischer (récit électrochoc du sauvetage d’un bateau de migrants) et Woman at war, de Benedikt Erlingsson (le combat d’une femme contre des lignes à hautes tension en Islande) concourent pour être sous-titrés dans les 24 langues officielles de l’Union, ce qui leur assure une distribution exceptionnelle sur tout le territoire européen.

Les dix films en lice pour la Cigale d’or seront pour beaucoup projetés en avant-première, certains même en exclusivité française : White sun de Deepak Rauniyar, jubilatoire film népalais (2016) qui aborde le carcan des traditions sur fond de guerre civile, bousculés par la vitalité des enfants, et Landrauschen de Lisa Miller, prix du jury œcuménique à Berlin (en sa présence).

Sibel de Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti vient de recevoir deux prix au festival montpelliérain Cinemed (voir P XX). Il sera projeté en avant-première à Ciné Festival, entrainant le public dans un village turc, où Sibel, muette et rejetée par les habitants, rencontre un fugitif menaçant, le premier à porter un regard neuf sur la jeune fille. (En présence des deux réalisateurs) Le très attendu Les Chatouilles, où Karin Viard joue une mère à œillères, qui refuse de comprendre que sa fille Odette est abusée par « un ami de la famille », sera présenté en Sortie nationale. Il raconte l’histoire de la réalisatrice, Andréa Bescond (avec Éric Métayer), qui avait déjà transposé ce terrible parcours dans un spectacle chorégraphique primé aux Molières 2010.

Diamentino (sortie le 28 novembre), film brésilo-franco-portugais, est une fable qui prend sa source dans le milieu footballistique. Diamentino est un héros du stade. Mais un jour, son génie n’opère plus. Il part alors dans une quête délirante, entre manipulations génétiques, néo fascisme, critique sociale, espionnage… Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt poussent l’absurde jusqu’à pouvoir dénoncer les travers de notre monde contemporains. Ils ont obtenu le Grand prix de la Semaine de la critique cette année à Cannes.

Outre des courts-métrages et des films hors compétition, on pourra assister à la masterclass « Musique et cinéma » (13 novembre) dispensée par Roland Romanelli, qui a accompagné pendant 20 ans les tournées de Barbara.

ANNA ZISMAN
Novembre 2018

Photo :  Sibel, de Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti © Pyramide

Ciné Festival Pays de Fayence
13 au 18 novembre
Maison pour Tous, Montauroux
Espace culturel, Fayence
Salle polyvalente, Seillans
cine-festival.org