30e édition des Rencontres Cinéma de Manosque, du 31 janvier au 5 février

Le cap des 30

• 31 janvier 2017⇒5 février 2017 •
30e édition des Rencontres Cinéma de Manosque, du 31 janvier au 5 février - Zibeline

L’année 2017 sera l’année des 30 ans des Rencontres Cinéma de Manosque que nous prépare avec son énergie et ses convictions Pascal Privet. Du 31 janvier au 5 février, découvertes, hommages, rencontres avec les cinéastes qu’il suit au fil de leurs œuvres. Ainsi Kôji Fukada dont il avait présenté La Grenadière et Au revoir l’été en 2014 : le jeune réalisateur japonais sera à Manosque avec Harmonium, film qui pose la question du système familial, montre la solitude originelle et fait apparaître le lien perdurant malgré tout. En avant-première, Sayonara inspiré d’une pièce de théâtre d’Oriza Hirata. Kôji Fukada ne sera pas le seul Japonais. Invité aussi Katsuya Tomita, avec le film très remarqué Saudade, qui nous emmène dans la communauté brésilienne et le milieu du hip hop. On pourra voir, également, en avant-première, son dernier film Bangkok Nites, qui se déroule dans la rue Thaniya, un quartier chaud destiné aux touristes japonais.

Autre invité très attendu, Alejandro Jodorowsky, avec qui on pourra échanger après avoir (re)vu La Danza de la Realidad et La Montagne sacrée. Le cinéaste visionnaire parlera aussi de Poesia Sin Fin, son 8e long métrage où il revient sur son adolescence et ses premiers pas sur la scène artistique de la petite ville chilienne de Tocopilla jusqu’à son embarquement pour la France.

On retrouvera avec plaisir une amie des Rencontres, Claire Simon, qui présentera en avant-première Le Concours, évoquant le difficile parcours de sélection pour intégrer la FEMIS. Autre habitué, Yousry Nasrallah avec un de ses premiers films, Mercedes et son dernier, en ouverture le 31 janvier, Le Ruisseau, le pré vert et le doux visage, un hymne à la liberté qui parle d’amour, de sexe et de nourriture. Alessandro Comodin sera là aussi avec L’Eté de Giacomo et I tempi felici verranno presto, un voyage dans le cœur obscur de la forêt et des fables.

On ne pourra pas en revanche rencontrer le jeune cinéaste  iranien d’origine kurde, Keywan Karimi condamné à purger une peine d’un an de prison et à recevoir 223 coups de fouet pour « insultes contre les valeurs sacrées » pour son documentaire sur les graffitis politiques à Téhéran, Writing on the City. C’est son producteur François d’Artemare qui accompagnera Drum (Semaine de la Critique et Festival de Venise), l’histoire d’un avocat à Téhéran, dont la vie va être bouleversée.

Et puis, il y a tous les films-souvenirs dont certains ont été projetés lors des premières Rencontres, les merveilleux Où est la maison de mon ami de Kiarostami, L’Homme qui plantait des arbres de Frédéric Back, le mythique La Chasse au lion de Rouch…

Et bien d’autres encore ! 23 films que vous pourrez voir au Théâtre Jean le Bleu et au cinéma Le Lido.

Les baisses de subventions successives, d’année en année, empêchent la poursuite de ces Rencontres, si intenses et si riches de découvertes. La 30e édition sera donc la dernière.  On ne peut que le regretter !

ANNIE GAVA
Décembre 2016

Rencontres Cinéma de Manosque
39 rue Grande
04100 Manosque
04 92 70 35 45
http://vertigo.imingo.net/

Théâtre Jean le Bleu
Place Leinfelden
04100 Manosque
04 92 70 25 31
www.adcalaffiche.fr