Vaste programme au Théâtre Vitez d'Aix-en-Provence pour une saison placée sous le signe des gens

L’art et le banal

Vaste programme au Théâtre Vitez d'Aix-en-Provence pour une saison placée sous le signe des gens - Zibeline

Chaque année, on attend le nouveau titre de saison proposé par Danielle Bré, co-présidente du Théâtre Vitez. Goût du paradoxe, de la charade, du terme qui titille les neurones, et nous pousse à regarder le monde et nous-mêmes autrement. L’entrée en matière 2016-2017 adopte une énigmatique banalité : Les gens. Effacement propre aux généralisations et préjugés…

« Nous espérons desserrer à leur sujet l’impérialisme du réel et de ses a priori », affirme l’édito qui propose deux attitudes, celle d’une sympathie méritée ou pas, et celle d’une attention renouvelée… Regarder l’autre nous renvoie aussi à nous-mêmes… Et comme la réflexion sur soi et le monde commence dès le plus jeune âge, le Vitez présente trois pièces du dispositif Mômaix.

Tout au long de l’année le théâtre ouvre ses portes aux ateliers amateurs en relation avec l’université, soutient deux créations des cursus Théâtre d’AMU, Etat civil de Sonia Chiambretto (mise en scène commune avec Louis Dieuzayde), et Music-hall de Jean-Luc Lagarce (mise en scène d’Agnès Régolo), participe aux journées Art/Université/Culture (1er et 2 décembre) sur le thème Les résidences d’artistes en université, reçoit le colloque international organisé par le LESA*, La critique, un art de la rencontre ; accueille en résidence des compagnies : La Criatura dirigée par Carole Errante pour le spectacle Le Cas Blanche Neige de Howard Barker (1er et 2 décembre), In pulverem reverteris dirigée par Danielle Bré, pour Les trois sœurs de Tchekov, et La paloma dirigée par Thomas Fourneau pour la création de Trust de Falk Richter

Ajoutons l’organisation des journées de rencontres entre ateliers théâtre en milieu scolaire et le festival des Bahuts, des conventions, le Festival de Théâtre amateur du Pays d’Aix, le Festival universitaire de jeunes créations artistiques, Architectures contemporaines, le concert des étudiants en musique de l’AMU, une table-ronde de jeunes compagnies…

Quelle effervescence ! Sans compter les lectures de Sonia Chiambretto, un regard sur le cirque avec la Cie les Hommes de mains et leur spectacle City, et un pan théâtral de haute volée : Platonov de Tchekhov (partenariat ATP) par la Cie Premiers actes, Tentatives de fugues (Et la joie ?… Que faire?) du Collectif marseillais En Devenir. La Cie Drôle de Bizarre détournera Candide, tandis que la Cie l’oubli des cerisiers part en vacances avec À nos enfants et que les étudiants de l’AMU trinquent aux côtés de Gorki Buvons à l’homme, baron ! Ivresses théâtrales, nous voilà !

MARYVONNE COLOMBANI
Octobre 2016

*LESA : Laboratoire d’Etudes en Sciences des Arts

Théâtre Vitez, Aix-en-Provence

Photo : Candide – Cie Drôle de Bizarre © Vincent Arbelet

Théâtre Antoine Vitez
29 Avenue Robert Schuman
13100 Aix-en-Provence
04 42 59 94 37
http://theatre-vitez.com/