Un livre, un chercheur

L’anatomie impertinente, d’Alain Froment

• 27 septembre 2014 •
Un livre, un chercheur - Zibeline

Du clitoris au 8 000 terminaisons nerveuses, aux os de mandibule de poisson qui se trouvent dans nos oreilles, en passant par le menton des Habsbourg , par le nez des Bourbons, par la Société des Autopsies Mutuelles, ou les raisons pour lesquelles certains n’ont pas une peau noire, la conférence d’Alain Froment imaginée à partir de son livre « Anatomie impertinente, le corps humain et l’évolution » (publié par les éditions Odile Jacob), et d’images choisies avec malice, a été, le samedi 27 septembre, à la bibliothèque de l’Alcazar, un vrai moment de plaisir, amusant et instructif.

Ce médecin et anthropologue biologiste, qui passe tous les jours, pour rejoindre son bureau, près des crânes de penseurs illustres, comme celui de Descartes ( 1230 cm3 – pas très gros, voire assez petit), était invité par l’IRD ( l’Institut de Recherche pour le Développement) à inaugurer le cycle de conférences « Un livre, un chercheur » qui se déroulera, jusqu’au mois de mars prochain, dans la salle de conférence de l’Alcazar, cycle à la programmation très alléchante ( voir toute la programmation ici).

Sur WRZ, Alain Froment a bien voulu répondre à nos questions sur cette « Anatomie impertinente« .

Par Marc Voiry

Septembre 2014

Photo: Baby skeletons -c-Lukas


Bibliothèque de l’Alcazar
14 Cours Belsunce
13001 Marseille
04 91 55 90 00
http://www.bmvr.marseille.fr/