La saison du théâtre de Nîmes, toute en fidélités

La vie (s’) à Nîmes

La saison du théâtre de Nîmes, toute en fidélités - Zibeline

Le Théâtre de Nîmes, rebaptisé Théâtre Bernadette Lafont en hommage à l’actrice nîmoise, dédie sa saison au danseur Alain Buffard, l’un de ses compagnons de route. Une attention portée aux absents et une fidélité de cœur, qui font d’autant plus résonner les fortes présences des artistes qui composeront les 43 spectacles programmés par François Noël. «La vie est à nous», une phrase-consigne qui anime le cœur battant du théâtre.

La scène conventionnée pour la danse contemporaine en offre un programme réjouissant : Dreamed apparatus de Public in Private (2 et 3 oct), Nabil Hemaïzia et Anthony Egéa (22 oct), Philippe Découflé avec sa création Contact sur l’envers du décor (5 au 7 nov), Dorothée Munyaneza pour un hommage au Rwanda (27 et 28 nov). Vibreront aussi les pièces de l’Académie des Arts du Cirque de Tianjin (10 et 11 déc), de la Cie associée La Zampa, la prodigieuse Tragédie d’Olivier Dubois, Anne Lopez, Fabrice Ramalingom, le Nederlands Dans Theater 2, Israel Galván, et bien sûr le flamenco mis à l’honneur pour la 25e édition du Festival de Nîmes (13 au 25 janv).

Le théâtre a aussi une place essentielle. Un homme qui dort, adapté de Perec par Bruno Geslin, ouvrira la saison, à l’aube ou au crépuscule, au Temple de Diane (24 au 27 sept). Puis, My dinner with André d’après Louis Malle par le tg STAN et de KOE (7 et 8 oct) questionnera les valeurs de l’art et de l’amitié, alors que Peter Van den Eede et Natali Broods reviendront pour une version française de L’homme au crâne rasé. Le collectif Les Possédés présentera Platonov, invitant pour ses 10 ans d’existence Emmanuelle Devos autour de Tchekhov (14 au 17 oct) et la Comédie-Française jouera un monument de la littérature russe, Oblomov, avec Guillaume Gallienne dans le rôle-titre (18 et 20 nov) ; les plus jeunes pourront (re)découvrir Peter Pan (26 nov) ou Mooooonstres (13 déc). Puis viendront l’Annonce faite à Marie mise en scène par Yves Beaunesne (2 et 3 déc), et en 2015, Au pied du Fujiyama de Jean Cagnard, Les Oiseaux d’après Aristophane par la Cie Mawguerite, deux spectacles de Pierre Maillet ressuscitant la Factory d’Andy Warhol, et l’artiste associé Patrice Thibaud s’amusera du milieu sportif dans Fair Play.

Enfin, le programme musical sera lui aussi très attractif : de The Tiger Lillies (30 sept) au Cycle de musique mystique (1er concert le 10 oct), de Pascal Peroteau (15 oct) à la figure montante de la scène improvisée Maguelone Vidal (6 et 7 nov), jusqu’à La Folle Nuit de René Martin, l’oratorio performatif de Mathias Beyler ou l’opéra Aliados.

DELPHINE MICHELANGELI
Septembre 2014

Photo : Public in private, Dreamed Apparatus-c-Dieter Hartwig

Théâtre Bernadette Lafont
1 Place de la Calade
30000 Nîmes
04 66 36 65 00
theatredenimes.com