Travellings avec Lieux Publics, les 8 et 9 septembre à Marseille

La rue, en état d’urgence et de partage

• 8 septembre 2017⇒9 septembre 2017 •
Travellings avec Lieux Publics, les 8 et 9 septembre à Marseille - Zibeline

La 4e édition de Travellings, rendez-vous européen de Lieux publics à Marseille, s’attache aux récits de voyage, avec des parcours d’artistes qui partagent des expériences vécues.

L’exil, l’envol, la citoyenneté, la démocratie, l’Europe… Autant de thèmes qui entoureront les rencontres programmées entre les artistes européens invités, tous issus de la plateforme In Situ que pilote Lieux publics depuis 2003, et le public marseillais. Les 8 (de 19h à 22h) et 9 septembre (de 15h à 22h), des quartiers nord (et particulièrement le quartier des Aygalades) à l’Europe, Travellings créera d’indispensables passerelles.

La Cie Adhok (France) poursuit dans son diptyque ImmortelsLe Nid et L’Envol– une réflexion engagée dès sa création précédente (Échappées Belles) sur l’humain et ses conditions de vie ; en se penchant sur la jeunesse et particulièrement sur une tribu de jeunes de 18 à 25 ans qui cherchent leur place dans un monde pas vraiment fait pour eux, entre espoirs et désillusions. Avec Géopolis, le Pudding Théâtre (France) raconte l’histoire de 8 femmes et hommes qui voient leur territoire imploser, doivent quitter leur terre et réinventer ailleurs une vie de migrants qui se posent la question d’un choix impossible… « Vous êtes expulsés de chez vous, vous avez cinq minutes pour partir et rassembler des objets personnels qui vous sont chers, qu’emporterez-vous ? » Le scénario catastrophe proposé par la Cie Kumulus (France) nourrit le projet participatif Rencontres de boîtes, qui place les spectateurs face à l’incompréhension et au désordre engendrés par l’exode ; et donne aux participants l’occasion de se dévoiler tout en déjouant les règles d’un consensus reposant sur la dissimulation de soi-même. In-Paradise ? À voir… Les 8 danseurs et le musicien de la Cie Ex-Nihilo (France) évoquent-là des femmes et hommes venus d’ailleurs, étranges personnages qui créent le désordre dans l’espace public. Aucune évidence donc dans cette quête d’équilibre, là où tout est bancal, au bord de la rupture. Avec les autrichiens de Liquid Soft, polyphonie et multilinguisme sont au programme de leur Foreign Tongues (Langues étrangères) : à partir d’entretiens enregistrés auprès de personnes de différentes régions d’Europe, les danseurs créent un rythme, une chorégraphie, qui donnent corps à ces voix. Avec la participation de marseillais, la performeuse Anne Thuot propose une étape de travail de Retrieve (extrait), création qui questionne les privilèges du corps européens blanc en partant d’« objets africains » présents dans nos lieux de vie.

Quoi de mieux pour (re)découvrir le territoire où l’on vit qu’une conférence-promenade ? C’est ce que propose le grec Alexandros Mistriotis, entre la Cité des arts de la rue et la Cité des Aygalades, située en face : l’occasion de poser un regard poétique sur les identités marseillaises. Autre balade, qu’accompagne le duo de compositeurs néerlandais Jeroen Strijbos & Rob Van Rijswijk : Walk with me met en récit le paysage, avec la participation de musiciens marseillais.

Sans oublier la performance footballistique de la bulgare Veronika Tzekova, et l’installation sonore de Marco Barotti avec ses drôles d’oiseaux androïdes qui transforment les ondes invisibles utilisées par le téléphone ou Internet en chants… de pivert !

Enfin, l’exposition mobile éphémère du graphiste et plasticien Stéphan Muntaner, Le Nord fait le mur, fait escale à Travellings : les 3000 photos collectées offrent un portrait sensible, puissant et émouvant d’habitants marseillais, et racontent la diversité et la richesse de ces lieux.

DOMINIQUE MARÇON
Juillet 2017

Travellings
8 & 9 septembre
Cité des Aygalades, parc de l’Oasis, Marseille
04 91 03 81 28
lieuxpublics.com

Photo : L’Envol, Cie Adhok (ZAT 2017, Montpellier) -c- A.Z.