L’Histoire autrement, une vision différente des révolutions arabes passées et actuelles

La Méditerranée autrement

• 22 octobre 2013⇒3 décembre 2013 •
L’Histoire autrement, une vision différente des révolutions arabes passées et actuelles - Zibeline

Du 22 octobre au 3 décembre, le cycle L’Histoire autrement donnera une vision différente des médias sur les révolutions du monde arabe passées et actuelles. De nombreux documentaires permettront aux spectateurs de voir des images inédites et de revivre des moments clefs de la révolte. Il y aura notamment 18 jours (le 22 octobre), un film collectif de 10 cinéastes qui témoignent à travers 10 courts métrages, filmés dans l’urgence, de l’occupation de la place Tahrir au lendemain de la chute d’Hosni Moubarak. Une séance de radio live sera à nouveau organisée le 26 octobre par Aurélie Charon et Caroline Gillet, productrices de l’émission Welcomme, nouveau monde sur France Inter. Cette fois-ci l’émission XXI : notre siècle, nos printemps s’intéresse aux récentes révolutions du Caire et de Tunis et revient sur celles d’Algérie en 1988 ou Tel Aviv en 2011. Le public assistera le 15 novembre à la rencontre musicale entre le compositeur libanais, Zeid Hamdan et la chanteuse égyptienne Maryam Saleh connue pour avoir repris les chants révolutionnaires de l’égyptien Sheikh Imam. À travers le documentaire de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, The Libanese rocket society, c’est l’extraordinaire aventure spatiale libanaise qui reprend vie, avec des témoignages et des archives qui raniment le rêve des années 60 (le 19 novembre). Le 5 novembre, la création de Nathalie Negro, 80 000 000 vues mêlera les mots, le chant, les images sous la forme originale d’un opéra slam pour parler de l’histoire vraie de la jeune Asmaa Mahfouz dont la vidéo avait déclenché la révolution égyptienne de 2011.

De l’Espagne aux États-Unis, c’est toute l’évolution du mouvement des indignés qui sera traitée dans le documentaire collectif intitulé Dormiamos, despertamos (le 10 novembre). Enfin, dans 74, reconstitution d’une lutte (2012), les réalisateurs Rania et Raed Rafei font revivre aux spectateurs l’occupation par sept étudiants du bureau du directeur de l’Université américaine de Beyrouth en 1974. À noter que pendant le tournage, les comédiens ont souvent laissé place à l’improvisation et sont en réalité de véritable «acteurs politiques engagés dans des luttes présentes» (le 12 novembre).

ANNE-LYSE RENAUT
Octobre 2013

Photo : Zeid-Hamdan-&-Maryam-Saleh-©-Alaa-Minawi

Villa Méditerranée, Marseille

 

Villa Méditerranée
Esplanade du J4
13002 Marseille
04 95 09 42 52
http://www.villa-mediterranee.org/