ActOral, le Festival d’Automne de Marseille, du 27 septembre au 15 octobre

La Grande Parade

• 27 septembre 2016⇒15 octobre 2016 •
ActOral, le Festival d’Automne de Marseille, du 27 septembre au 15 octobre - Zibeline

Notre « Festival d’Automne » marseillais permet chaque année de découvrir le travail d’une soixantaine d’artistes autour des écritures contemporaines ; spectacles, performances, lectures, expositions se déclineront de nouveau en 67 projets, 90 rendez-vous et 18 soirées avec un Temps Fort dédié à la création belge, flamande et francophone

De la liberté avant toute chose…

Le parrain de cette 16e édition, l’éclectique Théo Mercier qui promet une « grande partouze » et des « accouplements monstrueux », frappera les trois coups le 27 septembre au [Mac] avec The Thrill is gone et autres performances hybrides ; sa corrida spectrale accompagnée au clavecin (Radio Vinci Park) fera la fermeture (15 octobre) sur un parking de La Friche… surréalisme pas mort ! Associations libres en tout cas et libre circulation comme réponses au désordre planétaire ?

Le théâtre du Gymnase présente par exemple, en coréalisation, le monologue de Jan Fabre Drugs kept me alive qui met à l’épreuve de la chimie et de la mort le corps d’Anthony Pizzi au bord du gouffre ; puis le duo touche à tout et bricabracologue de Benjamin Verdonck et Pieter Ampe se mesurera au tempo vivaldien des 4 Saisons ; ce We don’t speak to be understood (vaste programme !) promet d’être haletant et réjouissant.

Les Bernardines ne seront pas en reste avec All Ears de Kate Mc Intosh, laboratoire turbulent où se percutent les contraires, machine à tambour à faire tourner les genres ; ou Alexander Vantournhout qui va nous montrer dans sa drôle de danse comment une consonne peut transformer un homme au prénom conquérant en objet au long cou (Aneckxander) ; en trois soirées, la chorégraphe Ayelen Parolin guidera ses interprètes à travers leur chaos personnel ou jusqu’aux limites de leur corps dans un rituel obsédant avec piano.

Ennio Morricone, un père mort, un Salvatore Calcagno bien vivant et aussi un danseur, une chanteuse et une actrice, et c’est Io Sono Rocco ; d’autres combinaisons peu sérieuses seront permises entre textiles connectés de Federico Rodriguez Llul (Flasques) et squelettes généreux mis en espace par Simon Siegman (Y’a beaucoup d’os dans le corps).

On attend aussi avec impatience à La Criée les Fruits of Labour (dernier volet de la trilogie) de la performeuse-plasticienne Miet Warlop qui jongle avec les matériaux et sait (se) jouer (de) avec la vigilance du spectateur ; on y aura découvert aussi activement Las Ideas de l’argentin Federico Leon, partie de ping-pong verbal et mental dessinant en temps réel la genèse d’une création en train d’advenir.

Sans frontière ni barrière

Vertigineux… comme le sera sans doute aussi le formidable (la rumeur !) Welcome to Caveland de Philippe Quesne, invitation à devenir taupe parmi les taupes, à rechercher la lumière dans les souterrains ou Platon au fond de la caverne du théâtre du Merlan.

De retour pour Actoral, cette fois-ci à La Minoterie, l’inventif japonais Toshiki Okada, artiste sensible et décalé, révélera sans doute par son dispositif chorégraphique ou langagier minutieux d’autres fissures intimes et néanmoins collectives ; dans Time’s Journey Through a Room, c’est la douleur de l’après Fukushima qui sera traitée…

D’autres propositions, à La Friche en particulier attirent dangereusement l’attention : le canadien Felix-Antoine Boutin nous propose une expérience inédite dans Petit Guide pour disparaître doucement et les deux sorcières Antonja Livingstone et Nadia Lauro poursuivront leurs Etudes Hérétiques puisque décidément « l’hérésie est nécessaire à la santé » dans un banquet sans doute plus queer que platonicien.

À noter aussi pour la 1re fois à Vitrolles la création de Nicht Schlafen du passionnant chorégraphe flamand Alain Platel où se croiseront Mahler et les Polyphonies du Congo dans une scénographie sûrement dérangeante de la plasticienne Berlinde de Bruyckere.

Et tout le reste à découvrir de cette édition affolante et festive qui veut s’acharner « à piétiner les limites ». Chiche !

MARIE JO DHO
Septembre 2016

ActOral
du 27 septembre au 15 octobre

Divers lieux, Marseille et alentour
04 91 94 53 49
actoral.org

Photo : Drugs kept me alive – Jan-Fabre © Wonge Bergmann

La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/

La Friche
41 rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 95
http://www.lafriche.org/

Théâtre des Bernardines
17 Boulevard Garibaldi
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/

Théâtre du Gymnase
4 rue du Théâtre Français
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/

Théâtre Joliette
2 place Henri Verneuil
13002 Marseille
04 91 90 74 28
www.theatrejoliette.fr

Le Zef
Scène Nationale
Avenue Raimu
13014 Marseille
04 91 11 19 30
lezef.org