Entretien avec Macha Makeïeff, directrice de La Criée, théâtre national de Marseille

La Criée, une maison « d’aiguillage et de redistribution »

Avec 65 propositions dont 35 spectacles, le théâtre national de Marseille promet une saison sous le signe des Joies souveraines. Entretien avec sa directrice Macha Makeïeff. Zibeline : Pourquoi avez-vous intitulé la saison Les joies souveraines ? Macha Makeïeff :C'est purement une intuition puisque le titre a été trouvé avant la pandémie. Il est important d'aller plus haut que les préoccupations pragmatiques. C'est le rôle de [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous