La Couleur et la Courbe

Vérifier les jours off sur la période
 - Zibeline

Dans le cadre d’un projet de redynamisation de quartier, la Vieille Charité présente une exposition rassérénante des œuvres du peintre et architecte hors norme Hundertwasser

En 1975 le musée Cantini avait accueilli une exposition internationale itinérante consacrée à Friedensreich Hundertwasser. Cette fois ce sont près de cent vingt œuvres, peintures, gravures et tapisseries du peintre/architecte qui sont rassemblées au centre de la Vieille Charité, ainsi qu’un ensemble de timbres dans un ancien magasin rue Fiocca. Dès la première salle, commençant par des œuvres de jeunesse de facture encore traditionnelle, la couleur mêlée de courbes et spirales, jubilatoire, réactive avec bonheur les voûtes baroques bien sages de Puget et pénètre jusqu’aux ramifications les plus profondes du cerveau limbique/reptilien du visiteur. Bien que la peinture d’Hundertwasser soit le versant le plus connu du public puisque de nombreux produits dérivés s’en sont emparés, le visiteur sait s’arrêter aussi devant les tapisseries de haut format, plusieurs sérigraphies et les élégantes gravures sur bois japonaises moins médiatisées mais tout autant attrayantes.

Hors les murs, les bibliothèques de l’Alcazar, du Panier et du Merlan présentent une sélection de livres illustrés. Mais la part la plus importante de son œuvre concernant l’architecture n’est pas exposée ! On peut la retrouver dans la seconde partie du catalogue en forme de gros carnet noir abondamment illustré. Car au-delà du temporaire, l’exposition s’inscrit dans un projet plus global de redynamisation participative sociale et économique du quartier Belsunce et ses alentours proposé par Charlotte Bensoussan et l’association Viens à Marseille ! Les propositions alternatives de Friedensreich Hundertwasser sur l’habitat et l’urbanisme vont à contre-courant du modernisme triomphant : dans ses manifestes, déclarations et performances, Hundertwasser met en garde contre la ligne droite, propose une certaine conception écologique et participative des lieux de vie collectifs et urbanistiques. Ces concepts ont inspiré une proposition en plusieurs volets qui doit se poursuivre jusqu’à 2013, et au delà.

Pour le moment sont ouverts des ateliers scolaires ou de participation citoyenne, à Belsunce les fenêtres se couvriront de fleurs grâce à leurs habitantes, plusieurs échoppes dans le quartier du Panier proposent des services et produits dérivés dont le bénéfice servira au financement d’autres actions notamment avec le Centre social Baussenque, bien après la période estivale.

CLAUDE LORIN

Mai 2012

 

Hundertwasser, le rêve de la couleur

jusqu’au 9 septembre

La Vieille Charité, Marseille

04 91 14 58 80

www.marseille.fr

www.viensamarseille.fr

 

À poursuivre par le musée des arts africains océaniens et amérindiens récemment rénové


La Vieille Charité
2 Rue de la Charité
13002 Marseille
04 91 14 58 80
http://vieille-charite-marseille.org/