La Guinguette, en juillet dans les 13e et 14e arrondissements de Marseille

La Busserine en guinguette

• 6 juillet 2016⇒21 juillet 2016 •
Vérifier les jours off sur la période
La Guinguette, en juillet dans les 13e et 14e arrondissements de Marseille - Zibeline

C’est fête en juillet dans les 13e et 14e arrondissements de Marseille où la Guinguette, initiée par l’Association de promotion de l’Espace Culturel Busserine et la mairie, essaime –et c’est gratuit !- théâtre de rue, concerts, contes dans l’espace public !

La compagnie Karnavires, présente avec deux de ses spectacles, s’installe dès le 6 juillet au lieu dit « la petite prairie » de la cité Val Plan Bégude (13e arr.) avec Ben ça alors !, une déambulation qui se transforme en explosion pyrotechnique orchestrée par de drôles de zigs originaires d’une région proche du pôle nord, le Picaland : une fois leur machine à songes enfourchée, ils délivreront six rêves incroyablement brûlants… Le 20 juillet, c’est dans un tourbillon poétique aux confins du réel et de l’irréel qu’ils nous emportent, dans une aventure à rêver debout (Et si c’était ça la vie, cité de la Maurelette, 14e arr.). En musique, deux concerts irriguent les deux arrondissements : dans un répertoire inspiré de Django Reinhardt, les Cat’s Fingers revisitent les grands standards de jazz, chansons françaises et rock à la sauce « swing manouche » (le 8 juillet place Foenquinos, 13e arr.), et le rap s’invite le 21 juillet, en clôture de la Guinguette, devant l’Espace Busserine, avec une scène ouverte qui convie M.O.H., jeune rimeur des quartiers Nord qui taille ses mots au couteau et dit la rue comme personne, Graya, nouveau rappeur underground venu tout droit de la cité Castellane et Le Maki, groupe parisien. Les 12 et 13 juillet, place aux contes en musique, avec le duo Marie Ricard et Eric Frèrejacques (Cité la Marine Bleue, 14e arr.) et Les Chants du possible de l’association Ganesh (Cité des Flamands, 14e arr.). Enfin, le 19 juillet, rendez-vous avec la danse Tout Azimuth du Bal interactif de la Cie Le Hublot, centre de création multimédia à Nice : en décloisonnant les frontières entre nature et science, cette performance incite le spectateur à expérimenter des mouvements dans tous les sens, qui sont ensuite captés et traduits par des représentations graphiques et sonores. Jusqu’à s’effacer pour laisser place à la piste de danse ! (Cité le Clos, 13e arr.).

DOMINIQUE MARÇON
Juin 2016

6, 8, 12, 13, 19, 20 & 21 juillet, Marseille
04 91 58 09 27
www.mairie-marseille1314.com

Photo : Ben ça alors ! Cie Karnavires -c- Patrick Denis