Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Nouvelle édition de la Biennale Internationale des Arts du Cirque

La BIAC, démarrage en fanfare

• 12 janvier 2019⇒10 février 2019 •
Nouvelle édition de la Biennale Internationale des Arts du Cirque - Zibeline

Tandis que le Village des chapiteaux s’ouvre au Prado avec trois compagnies accueillies du jeudi 17 au dimanche 20 janvier (No Fit State Circus, Aïtal et Groupe Zède), la Biennale internationale des arts du cirque commence d’ores et déjà à essaimer en région PACA. Parmi les premières propositions de la semaine, saluons le retour de Camille Boitel. Jongleur à ses heures, palabreur doté d’un sens inné du burlesque, le comédien est prêt à toutes les audaces, traquant l’inattendu et la catastrophe dans son théâtre de gestes souvent imprévisible. Les spectateurs se souviennent peut-être de l’Immédiat, créé au Théâtre du Merlan en 2009, qui s’ouvrait sur une mémorable scène d’effondrement de décor. En 2017, il y présentait sa saugrenue Conférence sur la jubilation, accompagné par Pascal Le Corre campant un inénarrable clown blanc. Après avoir eu la bonne idée d’accueillir, la même année, la recréation de L’homme de Hus, son spectacle fondateur, le Bois de l’Aune remet le couvert : accompagné de trois acolytes, Camille Boitel y présentera son Calamity Cabaret, qui réserve sans aucun doute de très surprenantes propositions, avec toujours une large part ménagée à l’accident et au jeu avec le public. Du côté des Hautes-Alpes, c’est la compagnie H.M.G. qui pose son élégant et inédit agrès : une demi-sphère basculante, prétexte aux acrobaties sonorisées de Jonathan Guichard, accompagnées de samples mixés en live. Dans la tradition d’un comique muet mâtiné de nouvelles technologies, le spectacle 3D laisse éclater une belle complicité, en totale connivence avec le public. Autre versant du cirque actuel, du côté de Saint-Maximin : paré d’une élégance toute british, la compagnie Gandini Juggling élabore un ballet de jonglage avec pommes et tasses de thé, pour faire voler en éclats le prestigieux tea time. Smashed est une chorégraphie au cordeau, hommage à Pina Bausch, portée par neuf jongleurs virtuoses. Enfin, en marge du week-end d’ouverture à la Friche Belle de Mai (12 et 13 janvier, lire Zib’ 15/16), le Mucem accueille une Soirée magique concoctée par la Cie 14:20, fer de lance du mouvement de magie nouvelle en France. Plusieurs pans de la magie actuelle s’y côtoieront : l’ombromanie de Philippe Beau, les objets en lévitation d’Etienne Saglio et de Blizzard Concept, ou encore le close-up de Raymond Raymondson, accompagnés au piano par Madeleine Cazenave. D’autres installations magiques sont également proposées à la Friche Belle de Mai dans l’exposition Traversée des apparences, jusqu’au 24 février.

JULIE BORDENAVE
Janvier 2019

Photo : 3D, Cie H.M.G. c Joao Paulo Santos

 Au programme :

Smashed, Gandini Juggling
12 janvier
La Croisée des arts, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

Soirée magique, Cie 14:20
12 janvier
Mucem, Marseille

3D, Cie H.M.G.
14 janvier, salle polyvalente le Queyron, Guillestre
15 janvier, foyer culturel, L’Argentière-La Bessée
16 janvier, Théâtre du Briançonnais, Briançon
17 janvier, salle des fêtes, La Grave
23 janvier, FRAC, Marseille

Calamity Cabaret
17 au 19 janvier
Bois de l’Aune, Aix-en-Provence
Biennale-cirque.com