Saison culturelle 21-22 à Mougins

La 5e de Scène 55

Saison culturelle 21-22 à Mougins - Zibeline

Pôle culturel de 3000 m2 à Mougins, Scène 55 est porté par un projet orienté vers la marionnette, le théâtre d’objets et la danse. Le ministère de la Culture vient de lui attribuer le label Scène conventionnée d’intérêt national « art et création ».

Les marionnettes seront surtout présentes lors du Printemps de la marionnette et des formes animées, du 21 mars au 1eravril. 3 compagnies françaises et 4 étrangères (vietnamienne, suédoise, allemande, norvégienne) pour 7 spectacles, dont Moby Dick d’Yngvid Aspeli, avec 7 comédiens, 50 marionnettes, et 1 baleine grandeur nature, Tria Fata de la Cie La pendue par l’homme-orchestre Martin Kaspar Läuchli et la comédienne-marionnettiste Estelle Charlier, et White Dogde la Cie Les anges au plafond, d’après le roman Chien blanc de Romain Gary, par un marionnettiste blanc et un marionnettiste noir.
Du côté de la danse, très présente (14 propositions, vive les grands plateaux !), signalons le ballet volcanique de Claude Brumachon, Folie (sud), transmis à 15 danseurs malgaches, Carmen toro, toro, toro de José Montalvo, version jeune public de sa jubilatoire Carmen(s), La Sylphide dans la version du danois August Bournonville, présenté en avant-première par le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, la création de la pièce Les glaneurs de rêve d’Éric Oberdorff parti sur les traces de Patti Smith, celle d’Émilie Lalande Le carnaval des animaux en clin d’œil à Camille Saint-Saëns, May B, célébrissime et magnifique pièce de Maguy Marin inspirée par l’œuvre de Samuel Beckett, et Catedral de Patricia Guerrero, du flamenco pour évoquer le rôle des religions dans l’oppression des femmes. Pour le théâtre, on distinguera L’amour vainqueur, théâtre musical mis en scène par Olivier Py, La dispute, d’après Marivaux, mis en scène par Agnès Régolo, drôle et sauvage, Hamlet Requiem mis en scène de Cyril Cotinaut, une réinvention percutante de la pièce de Shakespeare, Mon prof est un troll, humour gore pour jeune public de l’anglais Dennis Kelly mis en scène par Vincent Franchi, L’institut Benjamenta, d’après le texte de Robert Walser, mis en scène de Frederic Garbe dont la création aura lieu à Scène 55 aussi, et Chat en poche, un Feydeau mis en scène par Muriel Mayette-Holtz. La musique n’est pas en reste, avec la pop française du duo AaRON, du classique avec les pianistes Alexandre Tharaudet Adam Laloum, et du jazz avec Mulatu Astatke, pape du jazz éthiopien, Richard Galiano et le Prague String Quintet pour un hommage à Michel Legrand et Astor Piazzola, et le pianiste Brad Mehldau. Enfin, du côté du cirque et des clowns, ce serait vraiment dommage de manquer l’Opéra pour sèche-cheveux de la Cie Blizzard Concept qui « réinvente les lois scientifiques au service du cirque, de l’exploit et de la magie », Rien à dire du clown espagnol Léandre Ribera, de la magie burlesque et poétique contre un monde de situations hostiles et d’objets récalcitrants, ou bien encore Le cabarêve des établissements Félix Tampon de la Cie Les Nouveaux Nez, pour la soirée spéciale 5e anniversaire de la scène 55.

MARC VOIRY
Septembre 2021

Scène 55, Mougins
04 92 92 55 67 scene55.fr

Photo : Opéra pour sèche-cheveux (c) Benoit Dochy

Scène 55
55 Chemin de Faissole
06250 Mougins
scene55.fr