Le collectif Ici-même en résidence au Merlan avec de mystérieuses propositions

Juste à côté, ici-même

Vérifier les jours off sur la période
Le collectif Ici-même en résidence au Merlan avec de mystérieuses propositions - Zibeline

«Ralentir le temps», c’est l’ambition du collectif d’artistes Ici-même en résidence au Théâtre du Merlan. Leur méthode consiste à proposer un certain nombre de rendez-vous «intimistes, lents, à la dimension presque artisanale» : écouter les yeux fermés un «concert de sons de ville», marcher la nuit, dormir le jour dans un lit à 50 places, monter une «agence de conversation» ou acquérir un morceau d’œuvre d’art. Mystère, mystère… Il est vrai qu’il est difficile de transposer en mots une expérience sensorielle, et c’est bien ce qui fait la particularité de leur travail. Reste donc pour le public à se laisser guider dans les «chemins de traverse» en faisant confiance aux intervenants.

Ce qui n’empêche pas le journaliste chargé d’informer ses lecteurs de se poser un certain nombre de questions concrètes, auxquelles il ne faut surtout pas répondre, de peur de «dévoiler la surprise». On se rabat donc sur l’observation de chaque partie prenante dans ce projet, dont les démarches semblent se croiser, et converger parfois. Les membres d’Ici-même revendiquent le fait de ne pas chercher à drainer les habitants du quartier vers leurs propositions artistiques : «On les invite plutôt à aller vivre cette expérience dans d’autres secteurs, l’objectif étant de déplacer les regards.» Pour le Merlan, c’est un impératif, car «le Théâtre du Merlan n’est pas le théâtre des quartiers nord, c’est la Scène nationale implantée dans les quartiers nord». Quant au «voisin du dessus», le responsable de l’énorme centre commercial partenaire du projet, il insiste : «Je me bats surtout pour revaloriser mes employés, dont la plupart vivent alentour ; c’est un combat fatigant.»

Dans l’ensemble, tout le monde a l’air satisfait, surtout le délégué de la Poste, autre partenaire : «On a passé le cap de l’interrogation. Vous vous êtes fondus dans la plateforme de courrier, nous avons pu continuer à travailler et apprécié votre présence. Je suis impatient de voir le résultat à présent.» Nous aussi, car le suspens est soigneusement entretenu !

GAËLLE CLOAREC
Mars 2013

Opératour Ici-Même [Tous travaux d’art]

du 12 avril au 25 mai

Divers lieux, Marseille

04 91 11 19 20

www.operatour.org


Théâtre le Merlan
Scène Nationale
Avenue Raimu
13014 Marseille
04 91 11 19 30
http://www.merlan.org/