Le programme d'automne du Mucem... et de son Centre de Conservation et de Ressources

Jeunesse et archéologie

• 20 octobre 2019⇒31 octobre 2019 •
Le programme d'automne du Mucem... et de son Centre de Conservation et de Ressources - Zibeline

Au Centre de Conservation et de Ressources du Mucem (1 rue Clovis Hugues, Belle de Mai), le travail collectif réalisé par les élèves d’une classe de 5e du collège Louis Armand, auprès du sculpteur portugais Francisco Tropa, est en accès libre tous les après-midis. Derrière nous, visible jusqu’au 5 janvier, est une belle histoire inventée et racontée par ces collégiens marseillais, dont la voix fraîche plane sur l’exposition, habillée par le montage sonore de David Bouvard. Un naufrage, une civilisation disparue, reconstituée avec les méthodes de l’archéologie… La fiction est basée sur une sélection d’objets issus des riches collections du musée, stockées au CCR. Une torche utilisée pour les feux de la Saint-Jean, dûment identifiée par un cartel classique, s’éclaire différemment à la lecture d’un affichage parallèle : « Certains se vêtent d’écorce de bois ». Une loupe de dentellière leur a inspiré des usages exotiques : « La tradition était de noyer un oiseau capturé, pour rappeler que l’île avait été immergée ». Dès l’avant-salle, le visiteur comprend le processus de création : une série de photographies montre les ateliers menés par Francisco Tropa auxquels ils ont participé. Les élèves ont effectué tout un travail préalable en dessinant les objets retenus, puis les ont reliés entre eux, pour donner une cohérence à la scénographie. Aux murs, les esquisses côtoient cinq sérigraphies de l’artiste, réalisées à partir de détails de leurs œuvres, agrandis ou détourés. En ressortent des éléments abstraits, sauf sur l’une d’entre elles, où l’on discerne des figures animales légèrement anthropomorphiques, qui surplombent avec intérêt une planète bleue, bien frêle d’apparence… L’évocation des fragilités de notre propre civilisation, dont on ne voit pas pourquoi elle serait moins fugace que les autres, à l’échelle de l’archéologie ?

Sur le site principal

Au J4, la grande rétrospective consacrée à Jean Giono, annoncée le 30 octobre, célébrera le cinquantenaire de sa disparition. 300 œuvres et documents, dont une bonne part de manuscrits originaux, attendent de pied ferme les fervents admirateurs du grand écrivain… Ce même jour, dans le cadre de la Semaine de la pop philosophie, une table ronde interrogera les aspects les plus sombres de sa pensée. Intitulée Crime et mise à mort : ce que Giono nous dit, elle réunira l’écrivaine Emmanuelle Lambert et le philosophe Dorian Astor. Le 31 octobre, une balade urbaine sur ses traces est proposée par la comédienne Bénédicte Sire, dans les rues de la cité phocéenne à propos de laquelle il a beaucoup écrit. En attendant, dans la galerie semi-permanente consacrée à la ruralité, on peut déjà découvrir une nouveauté, l’installation Et in arcadia de l’artiste Vincent Chevillon. Son œuvre, réalisée principalement à partir d’archives, porte sur les traces matérielles du monde paysan.

Côté rencontres, une journée d’études particulièrement intéressante est proposée le 23 octobre par l’association Remembeur et les éditions Albin Michel. En entrée libre sur inscription (i2mp@mucem.org), elle portera sur Les relations entre juifs et musulmans en Méditerranée de la chute de Grenade (1492) au décret Crémiaux (1871). Mais les sujets sérieux réservés aux adultes n’empêcheront pas les enfants d’emprunter avec plaisir le chemin du Mucem. Les vacances de la Toussaint sont toujours l’occasion de leur dédier une belle programmation. Cela passera bien-sûr par l’accueil du festival En Ribambelle !, avec trois spectacles, dont l’un… classé au patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’Unesco (Opera dei pupi di Palermo par la Cie Carlo Magno, des marionnettes siciliennes exceptionnelles). Ainsi que par des séances de cinéma jeune public. On vous recommande tout particulièrement La tortue rouge, film d’animation de Michael Dudok de Wit, une pépite sortie en 2016.

GAËLLE CLOAREC
Octobre 2019

Photo : Exposition Derrière nous – CCR du Mucem -c- G.C.


Mucem
Môle J4
13002 Marseille
04 84 35 13 13
mucem.org