Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

WRZ - Jan-Pierre Ostende évoque la vie et l'oeuvre du poète Christian Gabrielle Guez Ricord

Jean-Pierre Ostende, à propos de Christian Gabrielle Guez Ricord

WRZ - Jan-Pierre Ostende évoque la vie et l'oeuvre du poète Christian Gabrielle Guez Ricord - Zibeline

Christian Gabrielle Guez Ricord était né à Marseille en 1948. Il mourut près de Notre-Dame de la Garde, le 7 juin 1988. Ses publications dans de grandes revues de poésie comme La Délirante et Le Nouveau Commerce furent immédiatement remarquées par Pierre Oster, Michel Deguy et Yves Bonnefoy  : au début des années 1970, Christian Guez fut pensionnaire de la Villa Médicis, les éditeurs Granit, Ryoan-Ji et Fata Morgana publièrent ses textes. Trente années après son décès, voici que paraissent aux éditions des Ateliers des Grames à Gigondas, deux importants volumes, des textes et des dessins, 1452 tercets, 480 pages composés et maquettés par Anik Vinay, avec une présentation et des post-faces de Bernard Mialet. Trois autres volumes de taille identique sont annoncés.

La poésie de Christian Guez était profondément religieuse, hantée par toutes sortes de révélations : des Annonciations, des apparitions de Vierges et des conversations avec les Anges hantaient sa vie quotidienne. Dés la fin des années 1960, Christian Guez subissait plusieurs enfermements en hôpital psychiatrique, les électro-chocs et de fortes doses de médicaments furent son lot. Il comptait à Marseille de nombreux amis : ses textes furent accueillis dans la revue Sud de Jean Malrieu, chez Banana Split de Liliane Giraudon et Jean-Jacques Viton, parmi les Spectres familiers d’Emmanuel Ponsart, dans l’Alphée de Michel Orcel. Christian Guez fut un proche des poètes André Ughetto et Dominique Sorrente, de l’éditeur André Dimanche, du peintre André Lauro ainsi que du photographe Jean-Marc de Samie. Mireille Mammini, sa compagne pendant les dernières années de sa vie, souhaite créer une association des Amis de Christian Guez.
Sa courbe de vie fut à la fois intense et terriblement douloureuse. Christian Guez s’était totalement voué à la poésie et à ses visions, ce qui ne l’empêchait pas d’être souvent incroyablement drôle. Dans sa jeunesse il avait été champion de Provence de ping-pong. A l’âge de 35 ans, il s’était présenté à l’Académie Française : il rêvait d’occuper le fauteuil du cardinal Danielou. Son ami l’écrivain Jean-Pierre Ostende nous évoque son oeuvre et sa vie.
Par Alain Paire
Juillet 2018
Photo: Christian Gabrielle Guez Ricord -c- Jean-Marc de Samie