Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Entretien avec Jean-Marie Gleize

Jean-Marie Gleize – « Sortir du manège poétique »

Entretien avec Jean-Marie Gleize - Zibeline

Se détourner de la tentation poético-lyrique, dénuder la poésie de ses oripeaux pour atteindre le réel dans sa crudité, c’est, à la suite de Francis Ponge, ce à quoi s’emploie dans son écriture Jean-Marie Gleize depuis « Simplification lyrique » (Seghers 1987) . Un travail opiniâtre, de longue haleine, « un geste de dévoilement toujours à refaire » , liée à  la tentative de définition et de redéfinition d’une « alter-poétique » et d’une « alter-politique » .

À l’occasion de la publication, le mois dernier, de son dernier ouvrage « Le livre des cabanes » par le Seuil, dans la collection « Fictions et Cie » , et à l’automne dernier, de « Sorties » par Questions Théoriques, dans la collection « Forbidden Beach », un entretien sur WRZ avec le poète, fondateur de la revue Nioques. Entretien qui commence, et qui finit, par la lecture de quelques pages de son dernier ouvrage. Et où il nous parle, parmi d’autres choses, de sa complicité avec le poète Mathieu Bénézet et ses « huttes de papier », du « communisme comme possibilité d’intensifier la joie » , et de Tarnac, « territoire où prends corps sensiblement, le frottement d’un idéal politique impossible, et d’un idéal spirituel non moins compliqué » .

Par Alain Paire

Avril 2015

Site de la revue Nioqueshttp://revuenioques.blogspot.fr

Photo: Jean-Marie Gleize -c-M.Voiry