Les Rencontres du Cinéma Sud-Américain organisées par l’ASPAS ont 20 ans !

Jallalla !

• 23 mars 2018⇒31 mars 2018 •
Les Rencontres du Cinéma Sud-Américain organisées par l’ASPAS ont 20 ans ! - Zibeline

Une aventure humaine et politique initiée par Hernan Harispe, poursuivie par Leonor Harispe sa compagne, épaulée par une équipe dévouée. Faire connaître un cinéma qui dénonce les injustices de tous ordres, les dictatures liberticides, défend les solidarités, entretient et interroge la mémoire, célèbre la vie et l’amour jusque dans la douleur, et rêve de possibles meilleurs. Voilà une mission à laquelle ne dérogera pas cette 20e édition qui se déroule à la Friche de la Belle de Mai et au Gyptis du 23 au 31 mars, se plaçant sous le cri de ralliement à la Joie, exprimé en langue aymara : Jallalla !

Au programme : 10 longs-métrages et 12 courts en compétition, 10 Prix décernés (dont le fameux Colibri d’or), 4 jurys, de nombreuses rencontres avec des réalisateurs-trices, une leçon de cinéma, 4 hommages, une carte blanche au FID, une programmation scolaire et la traditionnelle séance cinéma-littérature en partenariat avec la Marelle.

Pascal Jourdana cette année fera revivre, comme Nicolás Herzog dans Vuelo nocturno, la figure légendaire de Saint-Exupéry. Ouverture chilienne le 23 mars à 19h30 au Gyptis avec Cabros de mierda de Gonzalo Justiniano, qui suit la jolie Gladys et un photographe nord-américain dans les quartiers défavorisés de Santiago lors des premières manifestations contre Pinochet. C’est l’ombre de la dictature argentine qui obscurcit l’adolescence d’Ana, partagée entre deux amours dans Sinfonía para Ana d’Ernesto Ardito et Virna Molina. Les valeurs se confrontent entre les jumeaux séparés de Ley Primera de Diego Rafecas : l’un élevé aux États-Unis dans le culte de la consommation, l’autre resté dans la culture indigène du Chaco. On s’accroche aux rêves sur les toits de La Havane dans El Techo de Patricia Ramos ou sur la côte de Guerrero au Mexique à la recherche d’un trésor caché par Francis Drake dans Tesoros de María Novaro. La musique devient refuge et échappatoire pour la bande de jeunes mis en scène par Juan Sebastián Mesa dans Los Nadie. Et symbole de liberté, d’échanges surprenants dans Charco de Julian Chalde qui nous fait découvrir les chansons du Río de la Plata, entre l’Argentine et l’Uruguay, convoquant 70 musiciens venus de genres différents (Tango, Rock, Candombe, Murga) pour interpréter les plus belles mélodies de la région. Et c’est toujours en musique que se clora la manifestation le 31 mars. En marge de la programmation cinématographique, notons le 29 mars, la Nuit de la Cucaracha, comédie en chansons révolutionnaires proposée par la Cie Meninas, et l’exposition TOURiSTE or not TOURiSTE par l’atelier FáBRiKa de Valparaiso, qui organise par ailleurs des ateliers de sérigraphie. Le printemps sud-américain est prometteur !

ÉLISE PADOVANI
Mars 2018

Rencontres du Cinéma Sud-Américain, Marseille
23 au 31 mars
cinesudaspas.org

Photo : Sinfonia para Ana, de Ernesto Ardito et Virna Molina © Ernesto Ardito, Virna Molina