Les Inovendables, du 17 novembre au 18 décembre à Marseille

Innovateur, toujours

• 17 novembre 2017⇒18 décembre 2017 •
Vérifier les jours off sur la période
Les Inovendables, du 17 novembre au 18 décembre à Marseille - Zibeline

Dix ans déjà que Les Inovendables insuffle dans nos oreilles un air d’improvisation et de liberté musicales, loin des sentiers battus et des circuits les plus empruntés. Le collectif Léda Atomica Musique (LAM) en est l’instigateur, sous l’impulsion, entres autres de Phil Spectrum, musicien-compositeur innovateur et prolixe, âme de LAM, décédé en juillet. La comédienne et chanteuse Marie Démon, cofondatrice de LAM, reprend le flambeau et « oriente le festival vers les voix, le texte en musique, la chanson, la poésie sonore, le théâtre musical ». Il y est toujours question de découvertes faites d’inventions et de collaborations entre les artistes, de rencontres étonnantes et partagées.

Deux lieux accueillent les spectacles cette année, non loin l’un de l’autre, dans le quartier de la Plaine : le leur, et le Théâtre Marie-Jeanne (qui vient de rouvrir ses portes). Là s’installera El Kabaret avec L’homme est bon, mais le veau est meilleur, fable divertissante et édifiante sur le culte de l’argent-roi et du plaisir effréné, d’après Le petit Mahagonny de Bertolt Brecht et Kurt Weil, et Rock’n rouge, une version slam et glamour du Petit Chaperon Rouge. À LAM, on découvrira Alain Aubin (contre-ténor), et Jean-Paul Serra (piano forte et clavecin) dans Mozart et le Dom Juan noir, puis avec Murielle Tomao (mezzo-soprano) au cœur des héros et héroïnes des opéras de Haendel ; le chant de Sam Karpienia, accompagné par Thomas Lippens (percussions) et Emmanuel Reymond (contrebasse) ; les chansons de Juliette Z, en compagnie de Guy Zollkau au saxophone soprano, basse et contrebasses électriques, dans son pays intime qu’elle nomme Annextesie ; la voix de Géraldine Baldini posée sur les textes de Chrissie Hynde, Barbara et Maria Callas ; et une coréalisation LAM/Manifeste Rien, L’ombre des Lazzi. Jeremy Beschon met en scène Virginie Aimone, Roland Peyron, Maurice Vinçon, Marie Démon et Tom Spectrum dans « un combat dialectique et musical entre le pouvoir et l’art, qui va de la commedia dell’arte au hip hop de la France post coloniale ».

DOMINIQUE MARÇON
Novembre 2017

Les Inovendables
17 novembre au 18 décembre
Léda Atomica Musique, Théâtre Marie-Jeanne, Marseille
ledatomica.mus.free.fr/lam/

Photo : Annextesie, Juliette Z et Guy Zollkau c Boniface Lisa