11e édition du Festival La Première fois : le documentaire questionne le monde

Il était une Première fois

• 3 mars 2020⇒8 mars 2020 •
11e édition du Festival La Première fois : le documentaire questionne le monde  - Zibeline

La Première fois, Festival du Premier Film Documentaire de Marseille déclinera sa 11e édition aux cinémas Les Variétés, La Baleine, le Vidéodrome 2, le Polygone Étoilé et, nouveauté, au Studio Image et mouvement de la SAS des Baumettes.

La fine équipe de bénévoles, animés par l’énergie de leur jeunesse et le goût commun d’un cinéma connecté à la réalité contemporaine, a sélectionné 15 films parmi les 350 reçus. De tous formats : de 12’ pour le film-poème d’Alexandre Carré Comment filmer un arbre, à 88’ pour celui de Guillermo Quintero, Homo Botanicus, qui nous plonge dans la jungle colombienne.

De tous dispositifs : montage d’archives dans Les Maisons qu’on était d’Arianna Lodeserto retraçant la lutte des femmes et des ouvriers pour le droit au logement à Rome, ou collage YouTube dans Clean with me (After Dark) de Gabrielle Stemmer où des centaines de femmes se filment en train de faire le ménage chez elles. De tous lieux : de la zone de stockage des déchets de Gardanne dans Car les Hommes passent d’Assia Piqueras et Thibault Verneret à la Chine rurale rattrapée par la spéculation immobilière dans Une Nouvelle Ère de Boris Svartzman en passant par la lune dans La forêt de l’Espace de Victor Missud. Une sélection de films partageant une vision bienveillante de l’humanité : les deux coursiers Omar et Marwen qui pédalent pour leur survie dans un Paris ubérisé (La Guerre des centimes de Nader Ayach), les 5 détenues du Centre Pénitentiaire de Réau qui, le temps d’un film, questionnent leur attente (5 femmes de Sandrine Lanno), le livreur de légumes dans sa fourgonnette à Athènes (Le Panier de Cilia Martin). Des films mêlant l’intime et l’histoire collective : les souvenirs d’enfance en Sicile et les camps de clandestins (Notre Territoire de Mathieu Volpe), une grand-mère malade et le bond en avant de la Chine (Un Tigre court dans la Montagne de Nicolas Vimenet), un grand père et son passé nazi (À la Poursuite du vent de Julia Clever) …

La Première fois, c’est aussi des actions scolaires, des accompagnements de projets avec Premier Jet, une Carte Blanche à Copie Carbone pour une création sonore originale, et des partenariats. Celui avec AFLAM donnera l’occasion de (re)voir le 5 mars La Voie Normale de Erige Sehiri, portraits croisés de 5 cheminots tunisiens affectés à la ligne la plus délaissée du réseau et de finir la soirée à la Brasserie Communale pour un concert inédit du rappeur algérien Diaz. Il y aura même des « deuxièmes fois », réalisées par des cinéastes découvert-e-s dans les éditions précédentes !

L’Invitée d’honneur, Alessandra Celesia dont on pourra voir Mirage à l’italienne et Le Libraire de Belfast, et qui offrira une master class publique animée par Jean Boiron-Lajous, ouvrira la manifestation le 3 mars aux Variétés avec Anatomia del Miracolo : Naples, une Madone meurtrie, trois femmes liées par leurs propres blessures.

« Sourire et reprendre espoir » c’est l’ambition de ces rencontres : de quoi se réchauffer ensemble dans l’attente du Printemps.

ELISE PADOVANI
Février 2020

Photo : Guillermo Quintero, Homo Botanicus ©Stank

La Première fois, Festival du premier film documentaire
3 au 8 mars
Divers lieux, Marseille
festival-lapremierefois.org

Cinéma La Baleine
59 Cours Julien
13006 Marseille
04 13 25 17 17
labaleinemarseille.com

Cinéma Les Variétés
37 rue Vincent Scotto
13001 Marseille
facebook.com/Cinemalesvarietes

Le Polygone Etoilé
1 rue Massabo
13002 Marseille
04 91 91 58 23
http://www.polygone-etoile.com/

Vidéodrome 2
49 Cours Julien
13006 Marseille
04 91 42 75 41
http://videodrome2.fr/