Du 6 au 15 novembre, la 14e édition de CinéHorizontes offre le meilleur du cinéma espagnol

Ici et Ailleurs

• 6 novembre 2015⇒15 novembre 2015 •
Du 6 au 15 novembre, la 14e édition de CinéHorizontes offre le meilleur du cinéma espagnol  - Zibeline

Suivre à l’Alcazar les errances de Don Quichotte dans quatre des plus célèbres adaptations du roman de Cervantes dont celle d’Orson Welles. Ouvrir une fenêtre sur l’Andalousie (Ventana al Sur). Se transporter au Mexique à travers les photos de Luis Buñuel exposées à la Maison de la Région ou grâce à son Nazarín de 1958 contant les mésaventures d’un prêtre trop idéaliste. Y faire escale le 9 nov avec la diffusion de Palma Real Hotel de Aaron Fernandez et de Workers de José Luis Valles. Découvrir en Panorama l’actualité du jeune cinéma espagnol engagé dans des voies nouvelles. Voilà entre autres, ce que nous propose la 14è édition de CinéHorizontes du 6 au 15 nov, au Prado et dans les salles partenaires. Avec bien sûr, des soirées festives, des rencontres et 4 compétitions dont celle des opera prima, occasion de découvrir de nouveaux talents !

Cette année le festival espagnol se propose de nous transporter Ailleurs. Un Ailleurs fantasmé, désiré parce que décidément la vie ne suffit pas, ou contraint parce que la réalité de l’Ici est parfois trop dure pour rester. Ainsi dans le rohmérien Los exiliados románticos de Jonas Trueba, de Madrid à Annecy, on écoutera converser trois jeunes amis en quête d’idéaux amoureux. On ira à Edimbourg avec Icíar Bollaín dont le documentaire En tierra extraña donne la parole aux exilés économiques espagnols. Ou on fera l’aller-retour entre l’Espagne et la Suisse en mode comédies dramatiques avec les deux films de Carlos Iglesias : Un franco 14 pesetas ( 2006) et Dos francos, 40 pesetas, (2014) , histoire de l’immigration de deux familles vers le plein emploi helvète, dans les années 60 et de sa suite une décennie plus tard. En mode drame historique, on parcourra les plaines enneigées de Russie avec Españoles (2010) du même réalisateur, dédié à ceux, qui envoyés en URSS pour être sauvés de la guerre civile, rattrapés en 41 par la vague nazie, ne sont jamais revenus. Autour des quelque 50 films sélectionnés, inédits ou projetés en avant-premières, à travers tous les genres, se posera la question du 7è art face à une mondialisation de la culture. L’invitée d’honneur, la réalisatrice catalane Isabel Coixet qui a tourné la plupart de ses films en anglais, présentera le samedi 7 nov quatre d’entre eux dont Ma vie sans moi, drame bouleversant d’une femme qui apprenant qu’elle va mourir, se saisit enfin de sa vie.

C’est un film de femme, Happy 140 de Gracia Querejeta, qui ouvrira la manifestation le 6 nov : une fable dans laquelle on voit bien que 140 millions ne font pas forcément le bonheur !

Notons un hommage au cinéma classique avec la projection de Peppermint glacé film-culte de Carlos Saura, où Géraldine Chaplin se décline en brune et en blonde dans un récit trouble et pervers à souhait ! Personne ne s’accrochera aux rideaux comme le 18 mai 1968 à Cannes pour en empêcher la projection… du moins on l’espère.

Elise PADOVANI
Octobre 2015

Photo : Ma vie sans moi, Isabelle Coixet © ARP Sélection


Alhambra
2 rue du Cinéma
13016 Marseille
04 91 46 02 83
http://www.alhambracine.com/


Bibliothèque de l’Alcazar
14 Cours Belsunce
13001 Marseille
04 91 55 90 00
http://www.bmvr.marseille.fr/


Cinéma le Prado
36 Avenue du Prado
13006 Marseille
04 91 37 66 83
http://www.cinema-leprado.fr/


Maison de la Région PACA
61 La Canebière
13001 Marseille
04 91 57 57 50
http://www.regionpaca.fr/