Le Festival de danse Les Hivernales invite de multiples talents en Avignon, du 3 au 20 février

Hivernales de la relève ?

• 3 février 2016⇒20 février 2016 •
Vérifier les jours off sur la période
Le Festival de danse Les Hivernales invite de multiples talents en Avignon, du 3 au 20 février - Zibeline

Le 38e festival de danse avignonnais donnera, en trois temps forts, une édition tournée vers la performance. Pour impulser la relève ?

Présentée sur un rutilant canapé rouge le 11 janvier par l’équipe féminine des Hivernales qui tentait d’afficher un sourire de contenance, la programmation établie par Emmanuel Serafini (licencié de la direction sans préavis début décembre) autour de «la relève» dans un édito d’anticipation, conserve une couleur passionnante. Malgré un silence pesant, et gênant, gardé sur la situation délicate du CDC, le public venu nombreux pour découvrir cette 38e édition et recueillir quelques explications restées vaines (l’équipe est tenue à un «devoir de réserve» par les tutelles et le Conseil d’Administration qui communiquera le 29 janvier, a-t-on appris), aura l’embarras du choix lors de cette quinzaine, grâce à une 38e édition foisonnante axée sur la performance. Et l’avenir.

La jeunesse pour ouvrir le bal

Pensés en partenariat avec Arts Vivants en Vaucluse, les HiverÔmomes -2e édition du festival jeune public- offriront aux scolaires la possibilité de découvrir les 3 et 4 février la malicieuse Cie Métatarses (prix de la recherche 2015 des HiverÔclites, programmation parallèle, et en entrée libre, qui invite cette année son lot d’artistes repérés) et le non moins fantaisiste Univers light oblique de Georges Appaix (Vers un protocole de conversation sera également joué).

On saute aux 11 et 12 février pour un nouveau programme autour de la performance : Polder une extension des Hivernales, initié avec l’École supérieure d’art d’Avignon, avec un colloque sur le sujet durant lequel Julie Nioche, Yendi Nammour & Etienne Fanteguzzi présenteront leurs recherches.

Enfin, la «semaine historique», qui combine 34 représentations, 23 compagnies (7 régionales), 3 expositions et des stages, se tiendra du 13 au 20 février, avec de jeunes compagnies et chorégraphes trentenaires à suivre : Arthur Perole, Thô Anothaï, Simon Tanguy, Shang-Chi Sun, Nans Martin, les Cies Dodescaden, Adequate, l’Eolienne et leurs recherches performatives sur le travail et la contrainte…

Les fidèles pour confirmer

Côté «valeurs sûres», outre deux solos de Patricia Guannel et Patrick Servius, on admirera les Nuits barbares d’Hervé Koubi, les Spectres de Josette Baïz, les Gymnopedies et Mouvements à partir de Michaux de Marie Chouinard. On écoutera le deuil traverser le corps de Peter Savel sur les Variations Goldberg, on découvrira les 12 solos des Garçons Sauvages de Camille Ollagnier ; on se souviendra du solo Utt transmis par Carlotta Ikeda. Pour finir, on suivra la carte blanche donnée à William Petit, et la pièce de clôture d’Anton Lachky «un brin irrévérencieuse» : Sens interdit. Aux Hivernales, tout est permis, même le silence !

DELPHINE MICHELANGELI
Janvier 2015

Festival Les Hivernales
Divers lieux,
Avignon
3 au 20 février
04 90 82 33 12
hivernales-avignon.com

Photo : Gymnopedies, Marie Chouinard © Nicolas Ruel


Les Hivernales
18 rue Guillaume Puy
84000 Avignon
09 63 53 58 55
http://www.hivernales-avignon.com/