La question du rapport entre l'homme et la nature pour les XIVe Rencontres Giono à Manosque

Giono, prophète dans les collines

• 30 juillet 2019⇒3 août 2019 •
La question du rapport entre l'homme et la nature pour les XIVe Rencontres Giono à Manosque - Zibeline

Serait-il le premier écrivain français à poser la question du rapport de l’homme et de la nature en termes écologistes ? Les invités des XIVe Rencontres Giono débattront de la question à Manosque.

Les premiers romans de Giono l’ont ancré dans cette littérature généreuse ouverte sur une nature si vivante qu’elle devient un vrai personnage. À l’heure où la question écologique se pose avec de plus en plus d’urgence, une relecture de ses écrits souligne leur aspect « curieusement prophétique » comme le dit Jacques Mény, président de l’association Les Amis de Jean Giono.

Dès l’ouverture, une lecture dévoilera un extrait inédit de Deux cavaliers de l’orage dont le manuscrit découvert récemment vient d’être acheté. Puis la rencontre se cristallisera autour de L’homme qui plantait des arbres, sous toutes ses formes et ses adaptations, quand bien même ce n’est pas vraiment son meilleur livre, mais le plus connu et le plus traduit, répondant en son temps à une commande du Rieder’s Digest. Ce récit célèbre sera évoqué comme précurseur de la littérature écologiste, au cours d’une table ronde le 1er août, avec Pierre Schoentjes, Alain Romestaing, Jean-Christophe Cavallin et André Bucher. Ces spécialistes de l’écocritique et de l’écopoétique s’interrogeront sur la question de l’environnement en littérature et de sa forme littéraire. Car c’est la valeur esthétique et indispensable d’une œuvre qui lui assure une « visibilité durable ». Un café littéraire les rassemblera avec René Frégni, Jean-Claude Ellena, Christian Godin, autour d’Emmanuelle Pagano, lauréate du Prix du Roman d’Écologie 2018 (pour son roman Saufs riverains, 2e partie d’une Trilogie des rives dans laquelle elle s’interroge sur la façon dont l’homme agit sur son environnement, P.O.L), écrivaine vedette de ces Rencontres et seule femme parmi les invités. Deux compagnies de théâtre rendront compte de leur vision du texte (Le P’tit Bastringue et Waaldé), sans oublier des projections de films, des promenades musicales, une participation de l’ONF et une évocation des Droits de l’arbre avec Mathieu Touzeil-Divina.

CHRIS BOURGUE
Juin 2019

Rencontres Giono
30 juillet au 3 août
Divers lieux, Banon et Manosque
04 92 87 73 03 rencontresgiono.fr

Photo : -c- Association Les Amis de Giono