Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Un premier semestre de saison dévoilé au 3bisF à Aix-en-Provence, arts visuels et spectacles au programme

Gestations des œuvres

Un premier semestre de saison dévoilé au 3bisF à Aix-en-Provence, arts visuels et spectacles au programme - Zibeline

Un théâtre dans un hôpital psychiatrique ? Pari gagné pour l’équipe d’hospitaliers et d’artistes, fondateurs du 3bisf en 1983. Peu importe si l’on est soignant/e, soigné/e, en passe de l’être, pas de relation thérapeutique, mais construction, grâce à sa relation aux autres… multiplication des possibles et par là même infinie richesse de la création.

Toutes les résidences d’artistes sont doublées d’ateliers ouverts à tous, gens de l’extérieur comme de l’intérieur -le lieu où l’on réside ne compte pas. Une présentation du travail en cours ou une création, selon l’avancement des recherches viennent clore les résidences. Manière de montrer quel travail et quelle rigueur demandent les « fulgurances inspirées » !

La saison s’articule en deux semestres, aussi la présentation de l’année garde pour moitié sa part de mystères. Les arts visuels tiennent une grande place dans cette aventure, et s’ouvrent par l’invitation au 3bisf de trois jeunes artistes, Matthieu Bertea, Lara Gueret, Amandine Simonnet, juste diplômés de l’école supérieure d’Art d’Aix-en-Provence, dans le cadre de Nouveaux Regards. L’atelier, « lieu-origine de l’œuvre », est ici perçu comme fondateur. Combinant dessin, vidéo, textile, Diane Guyot de Saint-Michel « cherche le rapport de force, ce qui nous interpelle de façon collective et le moment où notre lot devient commun ».

S’inspirant de la banderole installée par le syndicat SUD à l’entrée de l’hôpital Montperrin, « on ne lâche rien », Jeanne Moynot et Anne-Sophie Turion jouent de l’envers du décor ; l’exposition du quotidien, lutte perpétuelle, devient performance. Iris Ditler joue des « espaces volatiles », Thierry Lagalla croise les éléments familiers, le folklore, le niçois, (…) avec jubilation et vidéos, Marie Ouazzani et Nicolas Carrier explorent ce qui les entoure et rendent leur histoire aux choses, mêmes banales…

Demesten Titip et Christelle Harbonn créent La Gentillesse, la Cie Clandestine nous dit C’est pas pareil ! et incitent à se dépêcher ! Malte Schwind et la Cie En devenir se livrent à des Tentatives de fugue (Et la joie ?… Que faire ?) en revisitant les grands textes (en partenariat avec le Vitez). Alain Behar mêle « chlorophylle et pixels » et réhabilite les « mauvaises herbes » qui envahissent, Vagabondes, progressivement le plateau. Les quatre idiots de 1Watt arpentent la folie et l’ordinaire de Vague ou la tentative des Cévennes.

Empêtré dans ses vêtements et ses souvenirs, le clown Gulko, crée Bottom dans le cadre de la Biennale Internationale des Arts du cirque). L’inénarrable Christian Mazzuchini offre sa création Dingo Dingue et convoque de manière surréaliste Bonnafé, Lacan, Oury, Tosquelles, mais aussi Tarkos et Bellier, génie des plumes et du verbe ! La fable russe Les trois sœurs de Tchekhov, par la Cie In pulverem reverteris de Danielle Bré, interroge avec une sensible tendresse un présent noyé de nostalgie qui a bien du mal à se projeter dans un futur. N’oubliez pas le monde servi dans une tasse de café et les matins du samedi pour des réflexions sans gravité… infini tournoiement de sens !

MARYVONNE COLOMBANI
Octobre 2016

3bisf, Aix-en-Provence

Photo : Bottom © Chedlyz


3bisf
Hôpital Montperrin
109 avenue du Petit Barthélémy
13617 Aix en Provence
04 42 16 17 75
http://www.3bisf.com/