Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

WRZ - Fréderique Guetat- Liviani raconte les éditions Fidel Anthelme X

Fréderique Guetat-Liviani et Fidel Anthelme X

WRZ - Fréderique Guetat- Liviani raconte les éditions Fidel Anthelme X - Zibeline

Depuis 1995, les éditions Fidel Anthelme x ont édité avec soin et invention plus de quatre-vingt-dix livres de petit format. Dans le catalogue de ces éditions on trouve des poètes comme Claude Ber, Julien Blaine, Liliane Giraudon, Bernard Heidsieck, Yvan Mignot, Florence Pazzottu, Pierre Parlant et Véronique Vassiliou, on rencontre des livres pour enfants issus d’ateliers d’écriture, le dessinateur Sylvain Gérard ainsi que des traductions de l’américain, du russe, du grec, de l’italien et de l’argentin.

Cet espace de création est en grand danger : les experts de la région Provence Sud viennent de décider de supprimer ses subventions. Ce coup d’arrêt met en péril un travail de longue portée qui implique des programmations de lectures et de rencontres dans toute la région. Les sites Mediapart et Sitaudis ainsi que de nombreux écrivains ont protesté en face de cette suppression.

Poète, performer et plasticienne, Frédérique Guétat-Liviani est la responsable de ces éditions. Elle est auteure de plusieurs livres publiés chez des éditeurs comme Farrago et Le Temps des Cerises. Ce printemps, elle était conviée par des universitaires de Chicago qui lui ont demandé d’animer plusieurs workshops, l’un de ses recueils vient d’être traduit à New-York. On a pu l’écouter  au cours de ces dernières années lors de lectures programmées à Milan, Saint-Pétersbourg, Rome, Parme, Venise, Hambourg, Paris, Lodève ou bien Sète.

Dans un autre entretien paru sur le site Poezibao et mené en compagnie de Liliane Giraudon, Frédérique Guétat-Liviani racontait déjà pourquoi elle veut continuer l’aventure des éditions Fidel Anthelme x : « certains auteurs écrivent des textes considérables : personne ne les connaît,  ils n’ont pas de réseaux et leur écriture passe à la trappe. Je suis heureuse quand je publie l’un d’eux. Et je suis encore plus heureuse quand le livre suivant défend une écriture parfaitement étrangère à la précédente. »

Par Alain Paire
Juillet 2018

Photo : Fréderique Guetat-Liviani -c- A.Paire