Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Le Nice Jazz Festival, historique, met la ville en fête pendant 5 jours !

Foisonnant et éclectique

• 16 juillet 2019⇒20 juillet 2019 •
Le Nice Jazz Festival, historique, met la ville en fête pendant 5 jours ! - Zibeline

C’est à Nice qu’a eu lieu le premier Festival de Jazz : c’était en 1948, et Louis Armstrong était aux commandes. Mais plus rien pendant 23 ans ! le festival nait vraiment en 1971, se déplace sur les hauteurs de Cimiez, et dispute le droit d’ainesse à Jazz à Juan.

Depuis 2011 il a retrouvé le centre-ville, est organisé par la Ville et voit sa fréquentation exploser : plus de 40 000 spectateurs s’y précipitent chaque année, des Niçois souvent, parfois en famille : les enfants y entrent gratuitement, les tarifs sont plutôt doux et la programmation haletante.

Car les billets donnent droit à 6 concerts par soir, les pass (139 euros) à 30 concerts en 5 soirées sur deux scènes entre lesquelles on circule librement, la place Masséna accueillant les grandes formations et le théâtre de Verdure les concerts plus intime. Le jazz a une bonne place sur les deux scènes avec des stars comme Ibrahim Maalouf, des historiques comme Jean-Luc Ponty, ou des découvertes plus récentes comme la chanteuse anglaise Nubya ou le Fred Hersch trio.

Mais la programmation fait la part belle à d’autres types de musique : le rap engagé de Neneh Cherry ou celui d’Hocus Pocus, l’univers foldingue d’Angèle, l’afrobeat de Kokoroko, la soul de Kimberose, le R&B de Jordan Rakei. Pour finir avec Bigflo et Oli !

À ne pas rater pour les fans de jazz : Judi Jackson qui rend hommage à Nina Simone, Christian Sands (sublime pianiste) en trio, les standards (trop ?) sages de Sarah McKenzie, l’orchestre cubain Akokán, et l’Ultime baiser d’Omara Portuondo : la diva du Buena Vista Social Club sera accompagnée par Roberto Fonseca

AGNÈS FRESCHEL
Juillet 2019

Nice Jazz Festival
16 au 20 juillet
Théâtre de Verdure, Place Masséna, Nice
nicejazzfestival.fr

Photo : Omara Portuondo c Johann Sauty