Festival Flamenco Azul du 18 avril au 5 mai à Marseille, Aix et Toulon

Flamenco Azul en quête du duende

• 18 avril 2019⇒5 mai 2019, 18 avril 2019⇒5 mai 2019 •
Festival Flamenco Azul du 18 avril au 5 mai à Marseille, Aix et Toulon - Zibeline

Le centre Solea lance la première édition d’un festival à dimension internationale

« Au départ, mon rêve était de devenir danseuse. Le flamenco m’est venu plus tard. » La passion de Maria Pérez pour ce qu’elle définit comme « l’expression artistique la plus aboutie, complexe et populaire du pourtour méditerranéen » lui a été transmise par son professeur de littérature espagnole à l’université, l’écrivain Benito Pelegrin. Mais malgré sa détermination, Maria ne perce pas et c’est par l’enseignement qu’elle va gagner la reconnaissance. Avec son époux, elle monte le centre Solea, à Marseille. L’aventure qui devait durer une paire d’années a soufflé ses 25 bougies. Aujourd’hui, Maria Pérez se lance un nouveau défi : le festival international Flamenco Azul, premier du genre dans la région. Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Peut-être parce qu’il fallait attendre une « convergence d’énergies ». L’élément déclencheur sera la décision de la fédération École de flamenco d’Andalousie de faire de Solea son premier siège officiel en France. Arrive ensuite la rencontre avec l’opérateur culturel Arts et musiques en Provence et son fondateur Claude Freissinier. Convaincues par la pertinence du projet, les collectivités territoriales suivent. Flamenco Azul est né. Et se décline en trois mots : populaire, savant et solidaire ; trois actes : du 18 au 22 avril, du 25 au 28 et du 2 au 5 mai ; autour de trois axes : les spectacles, la transmission et la pluridisciplinarité. Car le flamenco est un art total qui embrasse la danse, le chant, la musique, la littérature jusqu’à l’art de vivre. Ce que l’enseignante à l’enthousiasme intarissable appelle « la flamenco attitude. Il y a plein de portes d’entrée mais pas de quatrième mur. Le spectateur est sur scène ». Accessible à tous donc, mais aussi une source inépuisable d’analyses et d’interprétations. La dimension intellectuelle trouve sa place dans la programmation, avec deux journées d’études à l’université d’Aix qui proposent une approche « philosophique, anthropologique et littéraire » ou encore la conférence d’« une passionnée », Pamela Vihel, sur l’influence du flamenco dans les courants chorégraphiques du XXe siècle. « La transmission est mon obsession. Cela m’a nourri et j’ai toujours besoin d’apprendre », témoigne Maria Pérez. D’où la possibilité de suivre des stages et master-classes pendant le festival. Du flash-mob sur la Canebière à une performance mêlant danseurs du Ballet national de Marseille et jeunes trisomiques de l’association T’Cap 21 à la Chambre de commerce, des expositions aux projections de film, des scènes ouvertes aux propositions pointues, le catalogue de ce premier Flamenco Azul est séduisant. À commencer par les spectacles phares de la manifestation : Proceso eterno de Patricia Guerrero, Biznaguero de Moisés Navarro, Tablao avec Pilar Ortega et Ana Pérez et Andando por Solea qui rassemble des artistes de renom qui ont marqué de leur passage le quart de siècle du centre de la rue Sainte.

LUDOVIC TOMAS
Avril 2019

Au programme

18 avril au 5 mai : Images flamencas, exposition photo de Juan Conca (Centre Solea)
18 au 22 ; 27 au 28 avril : stages et master-class (Centre Solea)
19 : Flamenco et les nouveaux courants de danse du XXe siècle, conférence de Pamela Vihel (Centre Solea)
20 : Proceso eterno, de Patrica Guerrero (Friche Belle de Mai)
21 : Biznaguero, de Moisés Navarro & invités + after (Friche Belle de Mai)
22 : restitution des stages (Centre Solea)
25 : La Chana, film de Lucija Stojevic (cinéma Le Prado)
26 : Jam flamenco (La Meson)
27 : Concert Mémoire des gitans et flamencos d’Algérie, avec Paco Santiago et Meryem Koufi (Cité de la Musique)
28 : Dimanche de la Canebière
2 & 3 mai : « Le temps des letras », conférences (Université d’Aix-Marseille)
3 : Tablao avec Pilar Ortega et Ana Pérez (Centre Solea)
4 : Impulso, film d’Emilio Belmonte + spectacle Andando por Solea (Théâtre Toursky)
5 : Flamenco, film de Carlos Saura + Hugo Lopez (Espace Comedia, Toulon)

Flamenco Azul
18 avril au 5 mai
Divers lieux, Marseille, Aix et Toulon
festivalflamenco-azul.com

Photo : Patricia Guerrero c Juan Conca