Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Le Festival Les Musiques entre Marseille et Cassis, du 2 au 16 mai

Festival Les Musiques

• 2 mai 2015⇒16 mai 2015 •
Le Festival Les Musiques entre Marseille et Cassis, du 2 au 16 mai - Zibeline

Durant la première quinzaine de mai, le Festival Les Musiques, conduit par Christian Sébille et l’équipe du Gmem-Centre National de Création Musicale, s’ouvre à des univers inouïs, des poésies sonores, vocales, instrumentales, électroniques et chorégraphiques, qui essaiment dans une dizaine de lieux marseillais (voire alentour). Ce sont «Les Neiges éblouies», nouvelle symphonie avec chœurs du compositeur marseillais Georges Bœuf qui ouvre la manifestation à La Criée (2 mai) où l’on retrouve l’Orchestre Philharmonique de Marseille, l’ensemble Musicatreize et le Chœur contemporain dirigés par Roland Hayrabedian.

Dans la foulée, on se laisse porter au hasard des affiches, avec Musicatreize à nouveau, le lendemain (3 mai), pour une affiche exclusivement vocale et… contemporaine. Dans des configurations «classiques» de concerts, le festival accueille l’ensemble C Barré (dir. Sébastien Boin) sur le toit de la Cité Radieuse (8 mai – entrée libre) ou à la Criée en compagnie du baryton basse Nicholas Isherwood (10 mai). Le Quatuor Béla de produit à Cassis (14 mai) et en clôture de l’édition 2015 avec le Trio Jean-Louis et son jazz-rock expérimental à La Friche de la Belle de mai (16 mai – juste après l’«électro live» d’Hervé Birolini & consort). Des solistes de l’Ensemble intercontemporain posent également leurs valises à la Friche de la Belle de mai (15 mai).

Pascal Quignard, poète, écrivain et essayiste si attaché à la musique, inspire Benjamin Dupé (5 mai – La Criée) ou Daniel D’Adamo (9 mai – Théâtre Joliette Minoterie). Avec la percussionniste Françoise Rivalland, c’est le «théâtre musical» de Kagel (12 mai – La Friche), de Schwitters, Aperghis ou Cage (15 mai – Salle Musicatreize) qui est à l’honneur. Les chorégraphies de Georges Appaix (5 mai – La Criée), Laurence Marthouret et Éric Oberdorff (6 mai – Klap) joignent le geste au sonore. En solitaires, ce sont le saxophoniste Joël Versavaud, rehaussé d’électronique (7 mai – Salle Musicatreize) ou le pianiste Wilhem Latchounia (15 mai – La Friche) qu’on entend, comme l’univers électroacoustique de Pôm Bouvier (13 mai – Klap).

JACQUES FRESCHEL
Avril 2015

du 2 au 16 mai
Marseille, Cassis
04 96 20 60 16
www.gmem.org

Photo : Il se trouve que les oreilles… c Agnès Mellon