Le Festival Durance Luberon, du bonheur en musique à partir du 8 août

Festival Durance-Luberon

• 8 août 2014⇒24 août 2014 •
Le Festival Durance Luberon, du bonheur en musique à partir du 8 août - Zibeline

17e édition et toujours le même enthousiasme, le même investissement des bénévoles passionnés… Le Festival Durance Luberon accorde au mois d’août le bonheur de découvertes éclectiques, dans des cadres de choix pour une dizaine de manifestations. On voyage en Turquie avec l’Ensemble Tsigane d’Ahirkapi issu des générations de tsiganes venus de Thessalonique dans les ruelles du quartier historique du palais de Topkapi à Istanbul ; la musique traditionnelle turque, nourrie d’influences tsiganes, balkaniques et orientales, emplira les rues de Cucuron (le 8 août) avant de s’installer pour un cabaret au centre de Mirabeau puis, délices !, au château de Mirabeau (le 9) où les plaisirs de la table accompagneront clarinette, percussions, saxophone et accordéon. On baroquise avec verve le 15 août au temple de Lourmarin avec le Café Zimmermann qui interprète des cantates comiques extraites d’œuvres de Courbois, Corette, Racot de Grandval, Marin Marais, Pierre de la Garde. Puis les Jardins de Magali, à Lauris (le 14) et le Château de la Verrerie, à Puget-sur-Durance (le 17) accueillent ApérOpéra, avec le pianiste que l’on a déjà applaudi l’an dernier, Vladik Polionov, virtuose dans la Grande paraphrase de concert sur Rigoletto de Liszt, la soprano lyrique Claudia Sorokina et le baryton Patrick Agard. Le flamenco passionné du Trio Fernandez et Sarah Moha offrira ses compositions et de grands classiques au Château Paradis du Puy-Ste-Réparade (le 16). Didier Huot et son Middle Jazz Orchestra rendront hommage dans une première partie à Glenn Miller, et, comme il s’agira d’un ApérOjazZ, fera danser le Château d’Arnajon (le 21 auPuy) et la place de l’église de Grambois (le 24), rock’n roll et boogie-woogie à la clé. Enfin, théâtre et musique se fondent dans la pièce musicale créée en 1929 par Bertolt Brecht et Paul Hindemith, L’importance d’être d’accord. Questions de l’utilité du progrès scientifique, de la vanité de l’héroïsme, de l’entraide humaine, par l’ensemble Ad fontes dirigé par Jan Heiting et mis en scène par André Lévêque. Du rire et la réflexion se conjuguent alors pour notre plus grand bonheur (le 22 à Saint-Estève-Janson). Quel bel été !

MARYVONNE COLOMBANI
Juin 2014

Festival Durance Luberon

du 8 au 24 août

Cucuron, Mirabeau, Lourmarin, Puget-sur-Durance, Puy-Ste-Réparade, Grambois, Saint-Estève-Janson

06 42 46 02 50

www.festival-durance-luberon.com

Photo : Café Zimmermann-c-X-D.R