Festival de Marseille

Vérifier les jours off sur la période
 - Zibeline

Le Festival de danse et des arts multiples prendra fin le 6 juillet (voir ici). Très attendue, la dernière création, en première française, du Ballet Cullberg, The Strindberg Project, aborde différentes facettes de la personnalité complexe de l’auteur suédois (le 20 juin au Silo). Première française aussi pour la cie Enclave Espaňol et leur fresque colorée En Plata qui embrasse l’Espagne à travers toutes les danses (23 et 24 juin esplanade Bargemon) ; Espagne toujours avec la Galicienne Janet Novás qui a composé son solo Cara Pintada comme un conte pictural et chorégraphique (27 et 28 juin au Klap). C’est dans l’antichambre d’un hôtel très particulier, que les Belges Peeping Tom plante le décor de À louer, thriller chorégraphique comme eux seuls savent en faire… (29 et 30 juin salle Vallier). Autre nom familier des marseillais, celui de Robyn Orlin : dans Walking Next to Our Shoes…, entourée d’une chanteuse lyrique et du groupe Phuphuma Love Minus (chorale sud-africaine qui se produit le 5 juillet au Théâtre de la Sucrière), la chorégraphe raconte le destin des travailleurs ruraux expatriés en ville à qui on enlève leurs chaussures pour les réduire au silence (4 juillet salle Vallier). En clôture du Festival, la cie Sasha Waltz & Guests dédie ses Impromptus à l’éternel voyageur qui se cache dans la musique de Franz Schubert, jouée en direct par la pianiste Cristina Marton et chantée par Ruth Sandhoff (6 juillet au Silo).

DOMINIQUE MARÇON

Juin 2012

 

Festival de Marseille

Jusqu’au 6 juillet

04 91 99 00 20

www.festivaldemarseille.com