Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

L'exercice de la liberté avec intelligence et constance au repaire d'Aubagne

Faire face

• 27 janvier 2017⇒6 juillet 2017 •
L'exercice de la liberté avec intelligence et constance au repaire d'Aubagne - Zibeline

Non, la parole n’est pas l’apanage de quelques-uns, investis du rôle de porte-parole par leurs fonctions ou par les vecteurs utilisés, relais de groupes aux intentions plus ou moins claires… Résistances, il y a, saines, vivifiantes, intelligentes, se refusant aux sectarismes de tout poil et aux aprioris bien-pensants (là encore peut-on s’interroger sur la signification du bien penser, et des critères qui le déterminent), ainsi à Aubagne, dans la lignée de l’émission de Daniel Mermet, Là-bas si j’y suis, s’est ouvert grâce à Jean-Pierre Brundu, depuis 2003 le Repaire d’Aubagne, qui invite dans l’atmosphère conviviale du restaurant Le Borsalino auteurs, penseurs, philosophes, qui viennent présenter leurs ouvrages, discutent avec le public, analysent les mécanismes du monde avec pertinence et savent accorder au monde un regard autre. Il est question de société, de loi du travail, de solidarité, de loi, de justice, d’équité, de moyens de lutte, d’expression…

Ainsi, le 19 janvier, Pascal Pons présentait son livre Face au mépris des classes, publié aux éditions Agone dans la collection cent mille signes. Le point de départ, la fusillade du 9 février 2015 qui éclata dans la Cité de la Castellane, son traitement dans les médias, au niveau politique (locale et nationale) et au niveau des enseignants. Création d’un collectif, méfiance vis-à-vis des syndicats (personnels échaudés depuis ce qui est considéré comme la trahison de 2003 lors des grands mouvements contre la loi sur les retraites). La démarche de Pascal Pons est remarquable à la fois par sa sincérité, son honnêteté intellectuelle (d’où le passage dans lequel il évoque sa formation et son milieu social), la clarté de ses analyses. Il présente les problèmes d’une hiérarchie qui paralyse souvent, interprète parfois avec un aveuglement effarant les positions du corps enseignant, niant toute réalité, mettant en doute les qualités des professeurs plutôt que celles d’un système, multipliant les abus de pouvoir, ne parlant plus d’éducation, mais de management, sans compter l’état des locaux des écoles marseillaises, de sites encore construits sur le modèle Pailleron… Pascal Pons revient aussi sur le fonctionnement des syndicats (souvent présentés dans les médias de manière caricaturale) « outils de lutte », seuls capables d’être des forces pérennes. Il ne faut surtout pas oublier : « il a toujours été évident que l’objet de la lutte est plus important que l’outil que je représente. Les travailleurs ne sont pas l’outil d’un syndicat, c’est le syndicat qui doit se mettre à leur service ». L’auteur s’interroge enfin sur l’avenir du mouvement social : « quelle forme prendront les luttes collectives de demain ?  (…) Une révolution citoyenne peut-elle réussir sans structuration ? Comment lier la volonté de dynamiques « spontanées » comme Nuit debout à l’expérience des luttes syndicales qui résistent sur un temps long ? » Un bel appel à l’union des mouvements collectifs à s’unir dans cette guerre sociale contre le mépris des classes.

Le cinéma aussi est à l’honneur, avec des films comme celui de Yannis Youlountas, Ne vivons plus comme des esclaves, La Semence dans tous ses États, de Christophe Guyon ou Comme des lions, réalisé par Françoise Davisse… L’esprit d’ouverture et de réflexion se prolonge lors d’universités populaires, gratuites, non diplômantes et ouvertes à tous, au Lycée Joliot Curie (Aubagne). Actuellement se déroule un cycle à propos des usages publics de l’histoire avec Stéphane Rio, après celui consacré au Capital du XXIème siècle de Piketty. Naissent aussi des apéros littéraires qui peuvent quitter Aubagne pour d’autres adresses, ainsi le 27 janvier, une rencontre-débat-signature avec Jean Contrucci pour La ville des tempêtes (cf article Zibeline 104) se tiendra au Théâtre Toursky (familier aussi des Universités populaires).
Rendez-vous pris !

MARYVONNE COLOMBANI
Janvier 2017

http://repairedaubagne.fr

http://repairedaubagne.fr/les- aperos-litteraires/

http://uppae.fr/