La programmation du Théâtre universitaire de la Vignette, à Montpellier

Fac newsVu par Zibeline

• 8 octobre 2020, 10 novembre 2020⇒13 novembre 2020 •
La programmation du Théâtre universitaire de la Vignette, à Montpellier - Zibeline

Les grands esprits se rencontrent à La Vignette !

La recherche s’inspire (parfois) de l’art pour avancer, et les artistes puisent (souvent) dans les travaux des scientifiques pour nourrir leurs projets. Il est un lieu à Montpellier où toutes ces dynamiques se croisent de manière harmonieuse. Le Théâtre universitaire de la Vignette offre un espace de création privilégié, où les étudiants, enseignants chercheurs et publics évoluent dans un contexte propice à l’échange et aux découvertes, aux côtés d’artistes internationaux, doublés de la présence des compagnies locales. Entrée dans le vif du sujet dès le premier spectacle ; cela commence avec un colloque. Celui, international, du cirque, de la recherche et de la performance, dans le cadre duquel sera présenté De la colle pour vos âmes (Cie ESACTO élèves de l’école du cirque Lido de Toulouse). Virtuosité et risque riment ici avec le soin, l’attention à l’autre (8 octobre). Antoine Wellens et Virgile Simon (Primesautier Théâtre) nous invitent ensuite à prendre À bras le corps les idées de Simone Weil, poursuivant leur exploration de la pensée de la philosophe. Partant de l’expérience d’un des comédiens de la compagnie, qui a dû un temps devenir employé de maison pour pallier des difficultés financières, la pièce conjugue ses réflexions avec le Journal d’usine de Simone Weil. Entre aliénation et redéfinition d’une société plus juste (10, 12 & 13 novembre). Alban Lefranc publiait, en 2009, une « anti-biographie » de l’égérie d’Andy Warhol, Nico, âme du Velvet Underground. La chanteuse et comédienne Valentine Carette s’empare de ce texte et le porte sur scène avec les musiciens Babx et Frank Williams. Rendre à Nico « quelques-unes de ses vies possibles » (26 novembre).

La vie en listes
Pour le chorégraphe Volmir Cordeiro, le Trottoir est un espace passionnant pour interroger la société à travers les corps qui se croisent, les contacts, les différences. Sa pièce pour six danseurs recrée ce microcosme, en multipliant les poses et les masques, les parures, les couleurs ; une fiction urbaine quasi extatique. (8 & 9 décembre). Frédéric Leidgens et Thierry Raynaud feront se répondre deux textes de Mathieu Riboulet (Nous camperons sur les rives, mise en scène d’Hubert Colas, 15 au 17 décembre), tandis que les deux chorégraphes et interprètes Paola Stella Minni et Konstantinos Rizos approfondissent leur recherche sur la notion de duo, avec Silver : affrontement démultiplié, sur le mode de la scène primitive ou du tennis, tout ce qui peut finalement célébrer l’art du dialogue (27 au 29 janvier).

Pour ceux ont vu en 2019 Quasi Niente, impressionnant moment de théâtre autour du film Le désert rouge d’Antonioni, et pour les autres où tout reste à découvrir, Daria Delflorian et Antonio Tagliarini développent un projet parallèle au spectacle : Scavi (Fouilles), une performance qui présente le récit de leur exploration dans le monde du cinéaste (8 au 10 mars). Suivi de leur dernière création (Reality, 10 & 11 mars) qui restitue les notes des 742 carnets d’une femme « ordinaire », la polonaise Janina Turek (1921-2000) qui en 1943 a décidé de « décrire seulement la réalité, seulement et uniquement les faits ». Extraordinaire matière brute, suite de listes et de dénombrements (23 397 personnes rencontrées dans la rue, 381 966 appels téléphoniques reçus,…) elles constituent le recueil de la matérialité d’une vie.

ANNA ZISMAN
Septembre 2020

La Vignette, Montpellier
04 67 14 55 98

Photo : Trottoir © Fernanda Tafner

La Vignette
Université Paul Valéry 3
Route de Mende
34199 Montpellier
04 67 14 55 98
theatre.univ-montp3.fr