La Bande du Théâtre Le Merlan en piste à Marseille

Entre bande et ruche

La Bande du Théâtre Le Merlan en piste à Marseille - Zibeline

Le projet de Francesca Poloniato, la nouvelle directrice du Merlan, était singulier. Il est désormais à l’œuvre !

Cela s’appelle Au fil de l’autre. C’est un plan pour trois ans, qui s’ancre dans un quartier et dans la ville, résolument appuyé sur la présence des «autres». Pas moins de six artistes totalement associés au projet viennent travailler, créer, jouer au Merlan, avec des propositions qui concernent d’une manière ou d’une autre le territoire.

La Bande est constituée de Mickaël Philippeau, artiste singulier qui «brosse des portraits chorégraphiques», celui d’une danseuse et sa fille, ou d’une adolescente (Avec Anastasia, qui sera présenté à la soirée d’ouverture du 22 septembre). Il croit à «la proximité», au «travail sur le long terme avec une structure», et des gens. Son art se construit ainsi, et c’est un des points communs de la bande.

Nathalie Pernette qui nous fera danser elle aussi le 22 septembre veut «partager la danse avec tous ceux qui désirent la pratiquer, enfants, personnes âgées, novices, tous les corps». François Cervantes a montré lors de la création de son Epopée du grand Nord (voir www.journalzibeline.fr/critique/la-chaleur-du-grand-nord) ce qu’il entend par «écrire avec et par les mots de ceux qui sont sur scène». Fred Nevchehirlian, poète et slameur, concocte un spectacle sur Marylin Monroe et Kurt Cobain, à partir de leurs écrits intimes, pour mettre en scène l’addiction, les relations entre filles et garçons, le désir, le succès. Ses Shooting Stars seront l’occasion de proposer des ateliers de musiciens et de choristes…

Antonelle Amirante, metteur en scène, s’intéresse aussi aux jeunes gens, et écrit en ce moment avec un jeune immigré, mineur, burkinabé, pour comprendre comment on vit lorsqu’on a passé la frontière… Quant à Céline Schnepff, elle s’attache particulièrement à l’enfance, réécrit Blanche Neige autour de sa relation avec le chasseur, prévoit des jeux de pistes graphiques pour autoriser à franchir les portes du théâtre…

À cette bande (paritaire !) d’artistes confirmés d’autres s’adjoignent, ceux de la Ruche, parrainés par des directeurs de structures du territoire, qui seront eux aussi programmés au Merlan : ainsi Edith Amsellem et son En rang d’oignon travaille sous le regard d’Alexis Moati (La Gare Franche), Arthur Perole, chorégraphe alpin, a Michel Kelemenis comme parrain (Le KLAP), et Fanny Soriano, circassienne, s’appuie sur Guy Carrara (le Creac).

C’est donc tout un bout de ville qui se met en marche, en ordre de création, et déjà les centres sociaux, les établissements scolaires, tous les établissements culturels du voisinage, mais aussi plus lointains (le Théâtre Nono) sont entrés dans l’aventure. Le Merlan a retrouvé des couleurs, ça bourdonne, ça butine, ça échange, dans une expérience de mise en commun des pratiques. Le bar et le hall ont repris un coup de neuf, de nombreuses séances scolaires sont prévues, la navette sera assurée à chaque spectacle entre le théâtre et le métro Saint Just. Car Francesca Poloniato le précise, il n’y a «pas de raison d’aller à Castellane, tous les Marseillais doivent venir par le métro de tous les quartiers, notre cible n’est pas le centre ville»… Dans un arrondissement où le maire de secteur s’appelle Stéphane Ravier, il est vital de rappeler que si la culture s’élabore «chez nous», elle ne concerne pas que les «bobos» (voir ici) !

Pour l’heure le projet sur les trois prochaines années est lancé, mais la saison 2015-2016 n’est pas encore dévoilée ! Francesca Poloniato aime les surprises, et elle promet qu’il y en aura lors du Dévoilement le 22 septembre. Car les artistes en création, ceux de la Bande et de la Ruche, ne seront pas les seuls à occuper la scène : on nous promet d’autres «Oiseaux de passage» comme Mickael le Mer en octobre. Pour offrir au public du Merlan, élargi, renouvelé, une véritable saison de spectacles, de ceux qu’on ne voit pas forcément ailleurs…

AGNÈS FRESCHEL
Septembre 2015

Photo : Bienheureux-sont-ceux…-Boris-Gibé-Florent-Hamon-les-15-et-16-oct-c-Jérôme-Vila

Le Zef
Scène Nationale
Avenue Raimu
13014 Marseille
04 91 11 19 30
lezef.org