La saison de Châteauvallon

En son lieu, ouvert

La saison de Châteauvallon - Zibeline

Pied de nez à la crise, il faut désormais sortir son carnet de chèques estampillé Châteauvallon pour voir les spectacles du CNCDC d’Ollioules ! L’éco-folio aux illustrations enfantines a été conçu par les mêmes  graphistes (Sic) que le Théâtre Liberté. Acte de communication réalisé en bon voisinage, à l’instar de la programmation artistique fabriquée dans un souci d’équilibre et de calendrier avec la scène toulonnaise. Mais Châteauvallon reste gardien de l’esprit du lieu : ouvert, curieux, et s’offrant toujours quelques pas de côté. La preuve avec Archie Burnett qui crée la surprise en participant à un week-end inattendu autour du Voguing : passé maître dans cette discipline de postures chorégraphiées née dans les années 90 aux États-Unis, il animera deux ateliers dans le Grand Studio, puis, à l’issue de la projection du film de Sally Sommer, Check Your Body at the Door, proposera une démonstration publique. Bref, après Montpellier danse et le théâtre de Suresnes, Châteauvallon aura des airs de Factory new-yorkaise… Dans la série «dernière minute», le rappeur Kery James s’invite à la fête à l’occasion d’un concert acoustique en forme de célébration (déjà 20 ans de scène !) et de promo de son dernier album 92.2012.

Plus traditionnelle -si l’on peut user de ce vocable à propos de Châteauvallon-, la saison maintient son dosage 1/3 danse, 1/3 musique, 1/3 cirque, tout en proposant quelques pointures théâtrales fidèles au lieu : Denis Podalydès dans Le bourgeois gentilhomme qu’il met en scène, Dominique Pitoiset et Philippe Torreton dans Cyrano de Bergerac. Elle poursuit sa route avec quelques-uns des membres de sa famille : Joël Pommerat, dont la scénographie subtile et l’écriture émouvante marque une fois encore La grande et fabuleuse histoire du commerce et Cendrillon ; Jacques Gamblin, en chanteur de jazz aux côtés du sextet de Laurent de Wilde et en lecteur éclairé de La nuit sera calme de Romain Gary. Sur le plan régional, elle confirme ses compagnonnages avec Gilles Cailleau (Cie Attention fragile) qui plantera sur le plateau du théâtre couvert son chapiteau parapluie pour abriter sa dernière «tragédie» Gilles et Bérénice, comme avec le chorégraphe Frank Micheletti (KKI) qui lancera courant 2013 la formule «Sessions studio». Enfin, elle accueillera en résidence de création le metteur en scène Yves Borrini (Cie le Bruit des hommes) et Les Polyphonies. La saison sonnera également le temps des retrouvailles avec Jean-Claude Gallotta dont la nouvelle version de Daphnis é Chloé garde intacte la fougue de 1982.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

Septembre 2012

 

À venir

Archie Burnett

Les 28 et 29 sept

 

Traces, Les 7 doigts de la main

Les 20, 21 et 22 sept

 

Gilles et Bérénice, Gilles Cailleau/Cie Attention fragile

Du 2 au 6 oct

 

Out of Time, Colin Dunne

Le 12 oct

 

Yaron Herman Quartet

Le 13 oct

 

La grande et fabuleuse histoire du commerce, Joël Pommerat/Cie Louis Brouillard

Les 18, 19 et 20 oct

 

 

Châteauvallon – Scène nationale
795, chemin de Châteauvallon
BP 118
83192 Ollioules cedex
04 94 22 02 02
www.chateauvallon.com