Le Chantier de Correns imagine une autre forme pour son festival

En attendant la saison nouvelleVu par Zibeline

• 17 avril 2020⇒30 juillet 2020 •
Le Chantier de Correns imagine une autre forme pour son festival - Zibeline

Pas de renoncement au Chantier de Correns, cet atypique et génial centre de création niché au cœur de la Provence Verte ! Le Festival de Printemps ne pourra certes pas rassembler sa foule de passionnés et de curieux, mais les saisons savent trouver de vraies ententes et l’automne 2020 prendra des couleurs printanières en accordant au festival une nouvelle forme, plus étalée, en programmant les artistes initialement prévus à la fin du mois de mai, selon leurs disponibilités. Le festival dans cette formule inédite sera déployé à partir de la mi-septembre sur quatre dates, les résidences engagées seront juste décalées, et les actions hors-les murs maintenues et développées. Les tables rondes, expositions et salons de musique dépendront des conditions futures dont la teneur est encore inconnue.

D’autre part Le Chantier est en train de se concentrer sur le long terme, et s’inscrit dans un large projet européen, plateforme éducative, dont on reparlera.

En attendant, ce laboratoire de création poursuit sa mission de transmission et de partage et offre en ligne, toute la durée du confinement, les travaux nouveaux et plus anciens des auteurs, musiciens, danseurs, chanteurs, grâce à qui les musiques du monde et les musiques traditionnelles restent vivantes, échos de notre temps. La page Facebook du Chantier et le hashtag #musiquesdumondealamaison offrent la possibilité de suivre parcours et démarches originales, de découvrir de nouveaux modes, de nouveaux accords qui nous donnent à entendre le monde dans sa belle multiplicité. En partage aussi, des liens sont mis à disposition vers le média collaboratif AuxSons du réseau Zone Franche : on peut ainsi écouter et lire les documents du festival des Joutes/Printemps du monde 2018 dédié particulièrement aux « musiques de la Terre ».

Le directeur artistique du Chantier, Frank Tenaille, remet les évènements actuels dans une perspective généreuse et militante : « puisse cette aventure collective nous vacciner des idéologies mortifères et des vendeurs d’illusions, et remettre l’humain au centre du village ».

MARYVONNE COLOMBANI
Avril 2020

le-chantier.com / facebook.com/lechantier83

Photographie : Ambiance Festival, 2015 © Flag-photos