La saison 2019-2020 de la Maison Théâtre des Littératures à voix hautes à Nîmes

Écrivains à domicile

La saison 2019-2020 de la Maison Théâtre des Littératures à voix hautes à Nîmes - Zibeline

Nîmes a son havre littéraire : la Maison Théâtre des Littératures à voix hautes.

Le Triptyk-Théâtre de Nîmes, devenu en 2015 La Maison Théâtre des Littératures à voix hautes, « lieu d’espérance et de prolifération poétique », dédie sa dixième saison à Pier Paolo Pasolini. Hommage lui est rendu pour avoir « dès la fin des années 1960 analysé audacieusement les travers d’une société ultra consommatrice qui condamne les vivants à l’enfermement, le rabougrissement, la déshumanisation ». Deux temps forts lui seront consacrés en octobre et décembre, en partenariat avec le cinéma Le Sémaphore, qui projettera ses films Œdipe Roi et Théorème. Les séances seront suivies de lectures de textes du brûlant poète.

Les invités du dernier trimestre 2019 ont été choisis pour leur capacité à « oser le combat non résigné pour vivre encore plus et vivre mieux », à son instar… même s’il est mort assassiné. Venus de tout près, comme Jean-Paul Michallet, de sa commune du Gard, pour présenter son sixième roman Le monde entier, et la dramaturge installée dans les Cévennes Anne-Marie Cellier, ou de bien loin, comme l’essayiste et romancier guadeloupéen Daniel Maximin, ou le poète-artiste danois Morten Søndergaard, ils se prêteront à des Fantaisies littéraires audacieuses et intenses. Plusieurs d’entre eux ont fait leurs armes d’écrivains en se frottant à la réalité : François Salvaing était journaliste au sein du quotidien L’Humanité avant de publier ses romans, une carrière qu’a également connue Ingo Schulze, auteur berlinois invité par l’entremise du Goethe Institut de Lyon. D’autres sont dans une démarche presque militante : Jacques Jouet écrit un Poème adressé du jour, œuvre quotidienne comme son nom l’indique, destinée à une seule personne, repérée par ordre alphabétique dans l’annuaire, à qui il l’envoie par courrier postal, dans une démarche relevant de l’Oulipo*.

Par ailleurs notez, pour celles et ceux qui souhaitent mettre la main à la plume, qu’un atelier d’écriture mené par l’écrivain Jean-Paul Michallet aura lieu les mercredis d’octobre à décembre. Sachez enfin qu’un service de lectures à domicile est proposé par la Maison Théâtre des Littératures à voix hautes. Si vous ne venez pas aux mots, les mots viendront à vous !

GAËLLE CLOAREC
Septembre 2019

* Ouvroir de littérature potentielle, association fondée en 1960 par Raymond Queneau et François Le Lionnais.

Maison Théâtre des Littératures à voix hautes, Nîmes
04 66 62 06 66 triptyktheatre.fr

Photo : François Salvaing -c- XDR